Antagoniste


16 mai 2012

La ferme des étudiants En Citations Gauchistan Québec Terrorisme

George Orwell

Extraits du roman La ferme des animaux, de George Orwell, qui résume parfaitement ce qu’est devenu le mouvement étudiant au Québec:

« Vous n’allez tout de même pas croire, camarades, que nous, les cochons, agissons par égoïsme, que nous nous attribuons des privilèges. (…) Nous sommes, nous autres, des travailleurs intellectuels. La direction et l’organisation de cette ferme reposent entièrement sur nous. De jour et de nuit nous veillons à votre bien. Et c’est pour votre bien que nous buvons ce lait et mangeons ces pommes.

Napoléon avait ordonné une Manifestation Spontanée hebdomadaire, avec pour objet de célébrer les luttes et triomphes de la Ferme des Animaux. À l’heure convenue, tous quittaient le travail, et marchaient au pas cadencé, autour du domaine, une-deux, une-deux, et en formation militaire. (…) À ces Manifestations Spontanées, les moutons prenaient part avec une ferveur inégalée. Quelque animal venait-il à se plaindre que tout cela était perte de temps et qu’ils faisaient le pied de grue dans le froid, les moutons chaque fois leur imposaient silence, de leurs bêlements formidables entonnant le mot d’ordre : Quatrepattes, oui ! Deuxpattes, non ! Mais, à tout prendre, les animaux trouvaient plaisir à ces célébrations. Ils étaient confortés dans l’idée d’être leurs propres maîtres, après tout, et ainsi d’œuvrer à leur propre bien. Ainsi, grâce aux chants et défilés, et aux chiffres et sommes de Brille-Babil, et au fusil qui tonne et aux cocoricos du coquelet et au drapeau au vent, ils pouvaient oublier, un temps, qu’ils avaient le ventre creux. »


16 mai 2012

Qui a besoin des syndicats ? Canada Économie En Chiffres Québec

Voici comment les salaires ont évolué dans les dix provinces canadiennes depuis le début de la récession (2007):

Salaire Syndicat

L’augmentation moyenne au Canada est de 11,9%. Même si les gauchistes se plaisent à nous répéter que le Québec est la province qui a le mieux résisté à la récession, nous sommes quand même bon dernier.  Mais passons, ce n’est pas le sujet de ce billet…

Voici comment cette augmentation des salaires est ventilée entre les employés non-syndiqués et syndiqués.

Salaire Syndicat
Plus la différence est grande, plus c’est une indication que le secteur non-syndiqué a fait des gains par rapport au secteur syndiqué.

Depuis le début de la récession, dans toutes les provinces à l’exception de l’Alberta, l’Île-du-Prince-Édouard et de l’Ontario, la croissance des salaires chez les employés non-syndiqués a été supérieure à celle des employés syndiqués.

C’est au Nouveau-Brunswick que l’écart de croissance entre non-syndiqués et syndiqués a été le plus important (1,59 fois).  À ce chapitre, le Québec fait relativement bien (1,16 fois).

Une nouvelle preuve que les syndicats ne sont pas des organisations essentielles pour que les travailleurs puissent améliorer leur sort durant les périodes de ralentissement économique !

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0074


16 mai 2012

Une victoire pour le capitalisme (une autre) Économie États-Unis Revue de presse

The New York Times

Private Sector Edges Deeper in Space
The New York Times

It sounds like a routine event for NASA: At 4:55 a.m. on Saturday, a rocket is scheduled to lift off from Cape Canaveral, Fla., and carry cargo — but no people — to the International Space Station.

But if all goes as planned, that morning will mark something transformative for the space industry: a victory for capitalism in what has been for decades a government-run enterprise. The capsule, built by Space Exploration Technologies Corporation — SpaceX, for short — would be the first commercial spacecraft to make it to the space station, and many observers view its launching as the starting gun in an entrepreneurial race to turn space travel into a profit-making business in which NASA is not necessarily the biggest customer.

Since the end of the space shuttle program, NASA has relied on Russia to take its astronauts to space in Soyuz rockets, but now it is looking to hire commercial companies for space taxi services. So there are incentives for commercial companies both to build the transportation and to offer it at competitive prices. SpaceX, for one, says that it could provide rides to NASA astronauts at $20 million a seat, a third of the Russian price.

La mise en place d’un mécanisme de privatisation de la NASA a été l’un des très (trop) rare bon coup d’Obama.