Le réchauffement climatique est-il sur le point de nous faire tomber le ciel sur la tête ? Vraiment ?

Avec l’hyper-médiatisation de la moindre catastrophe naturelle, on serait porté à croire que oui. Pourtant, les statistiques tracent un portrait bien différent de la situation…

Voici les taux de mortalité imputables aux conditions climatiques et météorologiques extrêmes depuis le début du 20e siècle:

Éco-condriaque

Depuis 1920, la mortalité totale a diminué de 90%, et ce, même si la population a quadruplé.  La mortalité par million d’habitants quant à elle a diminué de 98%.  Un hommage à la formidable capacité d’adaptation de l’homme !

N’en déplaise aux catastrophistes/environnementalistes, la fin du monde n’est pas pour demain…

Sources:
Emergency Events Database
EM-DAT Database

CDIAC
Global Fossil-Fuel CO2 Emissions