CommunistSi je vous demande combien de dirigeants d’entreprise au Québec ont un salaire supérieur à 3 millions de dollars, quelle serait votre réponse…  Plusieurs dizaines ?  Quelques centaines ?

Pas vraiment…

Selon le Centre canadien des politiques alternatives,  un think tank gauchiste qui évalue la rémunération globale des 100 PDG canadiens les mieux rémunérés, on compte 10 Québécois sur cette liste, ce qui représente une proportion de 10%.  À titre indicatif, le Québec représente 23,1% de la population canadienne…  Le Québec pauvre en riches.

Voici la liste:

  1. Marc Tellier: 8 939 474$ (35e)
  2. Claude Mongeau: 7 726 660$ (47e)
  3. Marc Parent: 7 288 262$ (50e)
  4. Andre Desmarais: 5 752 916$ (68e)
  5. Louis Vachon: 5 719 359$ (69e)
  6. Paul Desmarais, Jr.: 5 371 416$ (71e)
  7. Pierre Duhaime: 4 972 195$ (80e)
  8. Pierre Karl Peladeau: 4 880 923$ (83e)
  9. Robert Dutton: 3 987 959$ (98e)
  10. Pierre Beaudoin: 3 892 000$ (100e)

Ce qui m’amène au dernier gadget de Québec Solidaire…

Pour réduire la pauvreté, la formation communiste a proposé que l’on plafonne à 3 millions de dollars la rémunération des dirigeants d’entreprise au Québec. Françoise David et Amir Khadir essayent-ils de nous faire croire que si des gens sont pauvres au Québec, c’est à cause d’une douzaine de personnes qui ont un salaire supérieur à 3 millions de dollars ?

Supposons qu’on limite à 3 millions de dollars la rémunération des 10 PDG mentionnés ci-haut et supposons aussi que par miracle, la totalité de ces revenus excédentaires se retrouve dans la poche des pauvres.   Une telle mesure permettrait de récupérer au plus 30 millions de dollars, ce qui permettrait de bonifier le revenu des pauvres de…  41$ par année, soit 11¢ par jour !

Qui l’eût cru, selon Québec Solidaire si les pauvres gagnaient 11¢ de plus par jour, on les sortirait de la pauvreté !