Antagoniste


30 mai 2012

Les pros de la démago Gauchistan Québec

Anti Che

Un vieux truc de Jean-Pax Méfret qui remonte à 1980, mais qui est plus actuel que jamais au Québec…

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Ce n’est pas sur le Plateau que vous risquez d'entendre ça !


30 mai 2012

Pauvre comme Job Canada Économie En Chiffres Québec

Voici le salaire moyen des professeurs titulaires dans les universités canadiennes avec plus de 25 000 élèves. Portez attention aux universités québécoise…

Université Canada
*Université avec une faculté de médecine

Le même exercice mais pour les 62 universités canadiennes:

Université Canada
*Université avec une faculté de médecine

Rien de bien reluisant… La quasi totalité des université québécoise se retrouve dans la deuxième moitié du classement.

Source:
Statistique Canada
Traitements et échelles de traitement du personnel enseignant à plein temps dans les universités canadiennes, 2010-2011 : rapport final 2011


30 mai 2012

La peste rouge et noir Europe Gauchistan Revue de presse Terrorisme

Nature

-

Anarchists attack science
Nature

A loose coalition of eco-anarchist groups is increasingly launching violent attacks on scientists.

A group calling itself the Olga Cell of the Informal Anarchist Federation International Revolutionary Front has claimed responsibility for the non-fatal shooting of a nuclear-engineering executive on 7 May in Genoa, Italy. The same group sent a letter bomb to a Swiss pro-nuclear lobby group in 2011; attempted to bomb IBM’s nanotechnology laboratory in Switzerland in 2010; and has ties with a group responsible for at least four bomb attacks on nanotechnology facilities in Mexico. Security authorities say that such eco-anarchist groups are forging stronger links.

On 11 May, the cell sent a four-page letter to the Italian newspaper Corriere della Sera: “Science in centuries past promised us a golden age, but it is pushing us towards self-destruction and total slavery,” the letter continues. “With this action of ours, we return to you a tiny part of the suffering that you, man of science, are pouring into this world.” The group also threatened to carry out further attacks.

The Swiss report also noted signs of “an increasing degree of international networking between perpetrators”.

Je me demande si cela fera réfléchir les professeurs anarchistes de l’UQAM ?


29 mai 2012

Qui est en boycott ? Économie États-Unis Québec

Une étude du Wall Street Journal sur les 20 diplômes avec le plus haut taux de chômage:

  1. Psychologie clinique: 19,5%
  2. Beaux-arts: 16,2%
  3. Histoire: 15,1%
  4. Bibliothéconomie: 15,0%
  5. Psychologie éducationnelle & Technologie militaire (égalité): 10,9%
  6. Architecture: 10,6%
  7. Psychologie industrielle et organisationnelle: 10,4%
  8. Psychologie: 10,3%
  9. Linguistique et littérature comparée: 10,2%
  10. Administration, gestion et sécurité informatique: 9,5%
  11. Arts visuels et du spectacle & Ingénierie & Gestion industrielle (égalité): 9,2%
  12. Psychologie sociale: 8,8%
  13. Commerce international: 8,5%
  14. Lettres et sciences humaines & Réparations électriques, mécaniques et technologie (égalité): 8,4%
  15. Sciences sociales générales: 8,2%
  16. Art publicitaire et infographie: 8,1%
  17. Arts visuels en atelier: 8,0%
  18. Études préjuridiques et juridiques: 7,9%
  19. Génie des matériaux & Science des matériaux & Rédaction de discours (égalité): 7,7%
  20. Arts libéraux: 7,6%

J’ai comme l’impression que cette liste regroupe beaucoup d’étudiants membres de la CL(ASSÉ) qui sont actuellement en boycott…

Ils veulent un gel, d’accord, mais en retour il devrait y avoir un sévère contingentement.

Source:
The Wall Street Journal
Generation Jobless: For Those Under 24, a Portrait in Crisis


29 mai 2012

Top 5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (22-28 mai) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada

Observations sur la couverture accordée au conflit étudiant

Présentement dans le monde, on dépasse maintenant les 3 000 articles et reportages dans près de 77 pays.

Le conflit étudiant représente :

  • 35 % de la visibilité du Québec dans le monde.
  • 66 fois le poids médias de la présence canadienne en Afghanistan
  • 87 fois le poids médias du dollar canadien

Sommairement, on pourrait évaluer les retombées médiatiques internationales entre 40 et 60 millions $.

Entre le 1er janvier et le 31 mars 2012, 19 % de tout le contenu international des médias sur l’immigration de travailleurs et d’étudiants portait sur le Canada et le principalement le Québec.

On y soulignait que le Québec était une destination de choix en raison notamment de sa qualité de vie, des faibles frais de scolarité et du sentiment de sécurité. Présentement, on ne relève plus aucun reportage sur le sujet.

Montréal taillée en pièce, depuis maintenant 6 ans, Influence Communication dresse régulièrement un portrait détaillé de Montréal dans la presse montréalaise, québécoise, canadienne et internationale.

Deux constantes :

  • Plus on s’éloigne de Montréal, plus la ville est belle dynamique et créative.
  • Montréal est un joyau culturel.

L’archétype culturel domine chaque fois sur le plan international.

  • 2008-2010 :46 %
  • 2011 : 30 %

Et maintenant…

Depuis 2 semaines, 39 % de ce qui se dit et s’écrit sur Montréal dans l’ensemble des médias du monde entier comporte 3 expressions dominantes :

  • Arrestations massives
  • Émeutes
  • Violence

Présentement au Québec, la couverture accordée au conflit étudiant représente 49 fois le poids médias des nouvelles internationales au Québec.

C’est la 4e nouvelle la plus médiatisée au Québec depuis 2001 derrière le séisme à Haïti, le 11 septembre 2001 et l’investiture de Barack Obama.

C’est la nouvelle d’origine québécoise la plus médiatisée depuis 2001.

Le volume de couverture du conflit étudiant est déjà 20 % supérieur à celui du scandale des commandites qui a célébré son 10e anniversaire le 11 mars dernier. Rappelons que le scandale des commandites avait bénéficié d’une très large couverture entre 2002 et 2005.

Le conflit étudiant a déjà généré une vingtaine d’éclipses médiatiques depuis février. Jamais depuis 2001, un dossier n’a généré autant d’éclipses médiatiques. Rappelons qu’une éclipse médiatique est une polarisation de la couverture autour d’un sujet précis avec un poids médias égal ou supérieur à 20 %. Certains jours RDI et LCN cèdent plus de 50 % de leur contenu au dossier.

Présentement 4 % du contenu média sur la crise porte sur les frais de scolarité. Au début de la crise, 79 % du contenu médiatique attribué au conflit étudiant portait sur le sujet.

En raison du conflit étudiant, la politique provinciale a un poids médias 64 % supérieur à la moyenne.

En raison du conflit étudiant, l’éducation a un poids médias 1100 % supérieur à la moyenne. Pourtant on ne parle pas plus de la qualité de l’enseignement.

Ventilation depuis 4 semaines du poids des arguments de chaque mouvement dans les médias traditionnels.

  • Carré rouge: 75,49%
  • Carré blanc: 15,37%
  • Carré vert: 9,13%

Source:
Influence Communication


29 mai 2012

Le Grand-Prix et les Olympiques, même combat ? Europe Gauchistan Revue de presse Terrorisme

The Daily Telegraph

-

Anarchist group vows to wage ‘low level warfare’ on Olympics
The Daily Telegraph

The Informal Anarchist Federation has already claimed to be responsible for damaging railway signal systems which led to travel being disrupted around Bristol earlier this week. The group, known as FAI, have now threatened to continue their “guerrilla attack” on the country, “disturbing the social peace” in a protest against the establishment.

Posting on anarchist website 325.nostate, the group said: “In the United Kingdom of clockwork control and domestication, we’re some of the ‘unpatriotic ones’ who find the 2012 Olympics, with the ensuing spectacle of wealth (when so many here struggle to feed themselves and their families), harmful developments and escalating police state, frankly offensive.

“But no union or movement calls our shots, and we have no inhibition to use guerrilla activity to hurt the national image and paralyze the economy however we can. “Because simply, we don’t want rich tourists – we want civil war.”

The same anarchist group has previously claimed responsibility for a drive-by gun attack in Italy in which the chief executive of a nuclear power firm was shot in the kneecaps.

Au Québec un groupe anarchiste a déjà menacé le Grand-Prix sur dans une vidéo mis en ligne sur You Tube (retiré depuis, shocking and disgusting content).

Voici à quoi ressemble le tract diffusé par le groupe 325.nostate qui menace le bon déroulement des jeux de Londres:

Londres Anarchistes
Scènes d’émeutes à Londre en 2011.

sss


28 mai 2012

Le capitalisme mondialisé, la paix Économie En Vidéos International Mondialisation

À gauche, presque tout le monde déteste la mondialisation et même à droite, on retrouve des Mathieu Bock-Côté pour s’en scandaliser.

Pourtant, le pacifisme, qui est une valeur partagée d’un bout à l’autre du spectre politique, est une conséquence du capitalisme mondialisé:


28 mai 2012

Le capitalisme mondialisé, la solidarité Économie En Chiffres International Mondialisation

À gauche, presque tout le monde déteste la mondialisation et même à droite, on retrouve des Mathieu Bock-Côté pour s’en scandaliser.

Tous ces gens qui n’aiment pas le capitalisme mondialisé ont une chose en commun, ils n’aiment pas les chiffres…

Alors voici quelques chiffres que je dédie à tous ces gens.

Mondialisation Capitalisme

Conclusion ?

La population mondiale a augmenté de 2 milliards de personnes entre 1981 et 2008, mais le nombre de gens vivant dans la pauvreté extrême a été réduit de 650 millions de personnes.

La mondialisation, qui a été accélérée par le travail de l’OMC à partir de la création de l’OMC au début des années 90, a permis une diminution spectaculaire de l’extrême pauvreté:

  • Moins de 2$/jour: -33,4%
  • Moins de 1,25$/jour: -48,0%
  • Moins de 1$/jour: -54,5%

Les altermondialistes sont d’une hypocrisie honteuse, doublée d’une morale plus que douteuse. Pour eux, il est plus légitime que les Chinois meurent de faim plutôt que de se faire « exploiter » pour augmenter leur niveau de vie. On dirait bien que les néolibéraux sont plus solidaires qu’on le dit et que les altermondialistes sont plus égoïstes qu’on le pense…

Source:
Banque Mondiale
An update to the World Bank’s estimates of consumption poverty in the developing world


28 mai 2012

Continent différent, même tactique Europe Gauchistan Revue de presse Terrorisme

The Guardian

-

Anarchists claim responsibility for railway signalling sabotage in Bristol
The Guardian

An anarchist organisation has claimed responsibility for two attacks on railway signalling in Bristol which caused severe delays and the cancellation of services.

British transport police and Network Rail have confirmed that signalling cable was destroyed on Tuesday morning in two separate incidents of arson which caused « extensive damage » and substantial delays to passengers.

The group – calling itself the Informal Anarchist Federation – has warned of further « guerrilla » attacks and sabotage to « hurt the national image and paralyse the economy however we can ». On Wednesday the group posted a statement on the Indymedia Bristol website saying it had « struck two points on the railway routes into Bristol », adding that members had « lifted concrete slabs running alongside the tracks and burned out the signalling cables found in the trench underneath ».

It described Tuesday’s actions as guerrilla activity and said it had « no inhibition » about using such methods again. Characterising the Olympics as a « spectacle of wealth » in a time of austerity, it ended the statement saying it wanted « civil war » and that anarchy was « unavoidable ».

Voilà qui n’est pas très différent des anarchistes qui ont attaqué le métro de Montréal…


27 mai 2012

Le socialisme et la pauvreté Économie En Citations Europe Philosophie

Margaret Thatcher

Margaret Thatcher à propos du socialisme

« Le socialisme a l’État pour credo. Il considère les êtres humains ordinaires comme le matériau brut de ses projets de changements sociaux.

Je n’ai jamais oublié que l’objectif inavoué du socialisme – municipal ou national – était d’accroître la dépendance. La pauvreté n’était pas seulement le sol nourricier du socialisme : elle en était l’effet délibérément recherché. »


27 mai 2012

La violence « sociale » Coup de gueule En Vidéos Gauchistan Québec Terrorisme

Texte de Francis Dupuis-Déri, professeur de sciences politiques à l’UQAM, à propos des tactiques « black bloc » des mouvements anarchistes, une lecture qui devrait vous donner la nausée…

Le Devoir
Black Bloc et carré rouge

On affirme souvent que les Black Blocs « infiltrent » les manifestations. Les Black Blocs ont même été identifiés comme le « cancer » du mouvement Occupy. Par de telles condamnations, des porte-parole de mouvements sociaux s’affirment respectables aux yeux des élites, au risque de miner la solidarité et de légitimer la répression policière et la criminalisation de la dissidence. Mais de telles affirmations sont curieuses, car sur quelle base peut-on affirmer que les activistes du Black Bloc ne participent pas à un mouvement social ? Il faudrait pouvoir déterminer à qui appartient un mouvement, et de quel droit. [...]

Cela dit, en certaines occasions, il leur semble utile et juste de perturber l’ordre social et d’exprimer une colère légitime, sans compter que la « paix sociale » libérale implique elle-même son lot de violence : guerres et brutalités policières, inégalités diverses, exclusion et pauvreté. Qui sait au Québec qu’entre Westmount et Hochelaga-Maisonneuve, la différence d’espérance de vie est d’environ 10 ans ? Fracasser une vitrine ? Ce n’est pas de la violence, dit-on alors, ou ce n’est rien en comparaison de la violence du système. [...]

Au-delà des communiqués plutôt rares, c’est par leurs graffitis et leurs cibles que l’on peut saisir la pensée politique des Black Blocs. Il ne s’agit jamais – ou presque – de « violence aveugle ». Les cibles sont associées au capitalisme (banques, firmes multinationales), aux grands médias privés ou publics, à l’État (surtout la police) et, parfois, au patriarcat (lors du Sommet du G20 à Toronto, une boutique d’American Apparel et un club de danseuses nues ont été la cible d’un Black Bloc qui comptait de nombreuses femmes).[...]

Selon le politologue Nicolas Tavaglione, « les Black Blocs sont les meilleurs philosophes politiques du moment », car ils demandent à la société de choisir entre la protection de biens matériels et la brutalité policière, ou encore entre le maintien de l’ordre social et la liberté et l’égalité.[...]

Je ne prétends pas ici avoir dit toute la vérité sur les Black Blocs, ni bien sûr tout connaître à leur sujet, et encore moins être leur porte-parole. Par ailleurs, on peut critiquer les Black Blocs selon des principes moraux : « On reste pacifiques ! » (mais qui détermine le bien et le mal ?), en référence à des normes juridiques : « C’est criminel ! » (mais qui juge du bon droit ?), en raison de calculs politiques : « Ils nuisent au mouvement ! » (mais qui décide de ce qui est « efficace » ou non ?).

Il faut savoir, cela dit, que des centaines ou des milliers de manifestantes et manifestants sont aussi favorables aux Black Blocs. De plus, la « violence » en manifestation n’est pas seulement le fait des Black Blocs, tandis que celle des policiers est toujours plus brutale.

Gardez ce texte en tête et regardez ce vidéo diffusé par un groupe anarchiste de San Francisco dans lequel on peut voir les petits lutins de l’anarchopanda au travail (particulièrement violent à partir de 5 minutes 30 secondes)…

J’espère que vous aurez aussi remarqué la présence de drapeau rouge et noir anarcho-communiste, qui est décrit par Normand Baillargeon, un autre professeur à l’UQAM, comme était un « bien beau drapeau »

Après avoir lu le texte de Francis Dupuis-Déri, professeur de sciences politiques à l’UQAM, et vu un vidéo de tactiques « black bloc » des mouvements anarchistes, je vous laisse tirer vos propres conclusions…


27 mai 2012

Une vraie menace à la liberté… États-Unis Gauchistan International Revue de presse

The Hill

-

House to examine plan for United Nations to regulate the Internet
The Hill

House lawmakers will consider an international proposal next week to give the United Nations more control over the Internet.

The proposal is backed by China, Russia, Brazil, India and other UN members, and would give the UN’s International Telecommunication Union (ITU) more control over the governance of the Internet. Lawmakers on both sides of the aisle in Congress, and officials with the Obama administration have also criticized it.

“We’re quite concerned,” Larry Strickling, the head of the Commerce Department’s National Telecommunications and Information Administration, said in an interview with The Hill earlier this year. He said the measure would expose the Internet to “top-down regulation where it’s really the governments that are at the table, but the rest of the stakeholders aren’t.”

Next week’s hearing is expected to bring more attention in the U.S. to the measure, which would give the UN more control over cybersecurity, data privacy, technical standards and the Web’s address system. It would also allow foreign government-owned Internet providers to charge extra for international traffic and allow for more price controls.

Mais au Québec on préfère se mobiliser autour de menaces imaginaires i.e. la loi 78… Le pire c’est que les Québécois sont probablement favorables au contrôle de l’internet parce que ça vient de… l’ONU !


24 mai 2012

Les bannières de la violences En Images Gauchistan Québec Terrorisme

Vu lors de la manifestation « pacifique » du 22 mai:

Gauche=Violence

On peut voir un drapeau anarcho-environnementaliste (vert et noir, vu lors de l’émeute du Palais des Congrès) et quelques drapeaux anarcho-communistes (rouge et noir, vu lors de plusieurs émeutes, notamment celle de Victoriaville).  Il n’est donc pas très surprenant que des actes de vandalisme (peu rapportés dans les médias) aient été commis lors de cette manifestation « pacifique »…*

Il est très troublant de voir que des gens peuvent manifester en brandissant la bannière de groupe dont le radicalisme n’a d’égal que la violence…  Il serait grand temps pour les médias d’expliquer à la population la signification de ces symboles pour que le public puisse mieux comprendre ce qui agite le mouvement étudiant.

Ce qui m’amène à une trouvaille très intéressante du blogue de Pierre Jean-Jacques (il est en feu) à propos de Normand Baillargeon.  Dans une chronique publiée dans le journal Voir, Normand Baillargeon affirme que désormais il portera le carré rouge et…  le carré noir, spécifiant du même coup que ces deux couleurs forment « un bien beau drapeau » (celui de l’anarcho-communisme).  A-t-on besoin de préciser que l’anarcho-communisme se définit par son amour pour les actions violentes (ici, ici, ici, ici, ici & ici) ?

Mais l’histoire devient encore plus intéressante quand on prend connaissance du « Manifeste du carré noir ».  L’histoire ne dit pas si en adoptant le carré noir, Normand Baillargeon adhère aussi à ce manifeste, mais sa lecture demeure néanmoins ESSENTIELLE pour comprendre ce qui se passe dans les rues de Montréal.

Manifeste du CARRÉ NOIR

DES ANARCHISTES PARMI TANT D’AUTRES!

Nous sommes étudiant-e-s. Nous sommes travailleuses et travailleurs. Nous sommes chômeur-e-s. Nous sommes en colère. Nous ne récupérons pas une grève. Nous sommes dans le mouvement depuis le début. Une de ses formes au même titre qu’une autre. Nous ne sommes pas des extrémistes, nous avons une critique radicale de cette société qui est la nôtre. Nous n’infiltrons pas les manifestations, nous aidons à les organiser, nous les rendons vivantes. Nous ne sabotons pas la grève, nous en sommes partie intégrante, nous aidons à l’organiser, nous faisons battre son cœur.

Nous sommes organisé-e-s pour lutter contre ce système violent et oppressif. Nous croyons que la violence du système qui attaque des classes économiques et des populations entières justifie l’usage de la violence qui cible du matériel et des agents politiques que sont les flics. Nous nous drapons de noir pour tenter d’échapper à la répression d’un système qui a fait ses preuves d’intolérance à l’égard de la contestation (Toronto 2012, Montebello 2007, Québec 2001, 15 mars de tous temps, 7 mars 2012, etc). Nos drapeaux noirs s’opposent au fleurdelisée dont les symboles – le roi et l’église – nous horrifient. Le black block n’est pas un groupe. C’est une tactique, une tactique qui oppose obéissance docile aux normes et aux lois, à la désobéissance civile et à l’action directe.

De l’opinion publique et du mythe de l’unité

Les radicaux-ales s’opposent dans la grève présente aux «imagistes» qui se revendiquent du pacifisme. L’opinion publique, qui oriente la façon dont ces derniers agissent, est une chimère. Notre champ de bataille se situe dans la rue, dans les A.G., dans les bureaux occupés, dans les milieux libérés, pas dans les médias. Nous dénonçons l’illusion que les choses peuvent être changées sans perturbation.

Nous opposons le principe de la solidarité au mythe de l’unité qui sévit dans l’imaginaire de nos contemporain-e-s – les intérêts des québécois-e-s ne sont pas uniques et homogènes. L’unité d’un mouvement est-elle vraiment souhaitable? Ne prend-il pas sa force justement dans le fait qu’il soit diversifié, que certains soient prêts et prêtes à prendre plus de risques et se protéger en conséquence?

De la violence et de la non-violence

Nous croyons qu’il y a une gigantesque différence qualitative entre la violence envers des objets et celle envers des êtres humains. Au risque de nous répéter, nous nous attaquons à des objets. C’est un geste politique et symbolique. Ce faisant, nous nous exposons à une violence beaucoup plus grave: le matraquage, le gazage, la judiciarisation, le fichage par GAMMA et maintenant la répression interne. Nous considérons qu’un individu armuré, qui est prêt à frapper violemment d’autres individus simplement parce qu’il en a reçu l’ordre, perd momentanément l’exception qui prévaut quant à l’utilisation de la violence.

Si on regarde un peu dans les livres d’histoire, il est plus que facile de voir que le vandalisme a toujours été une arme légitime utilisée par les mouvements sociaux, suffragettes, syndicats, minorités racisées, peuples autochtones, etc. Aucun gain social n’a été acquis sans perturbation. Malgré la part décroissante de l’économie réelle dans le total de «l’argent créé», la propriété privée est encore la base sur laquelle est érigée le château de carte du capitalisme et du néolibéralisme qui attaquent présentement l’accessibilité aux études et notre vie au quotidien. C’est à elle que nous nous attaquons.

Instructif n’est-ce pas !  Maintenant, vous savez véritablement à qui nos policiers ont affaire le soir dans les rues de Montréal.

Et ce manifeste prend tout son sens quand l’on sait que cette mouvance anarchiste a tissé des liens avec la mouvance étudiante.  J’ai déjà discuté de ces liens (ici, ici & ici), voici une autre pièce à conviction:

On réalise maintenant que le portrait de la situation est beaucoup plus noir que celui présenté dans les médias…

*Commentaire inutile: « quelques drapeaux dans une manif de quelques milliers de personnes ce n’est pas grave ». Désolé, mais parader avec un symbole affiché de violence politique est toujours répréhensible, que ce soit un geste isolé où en plein coeur d’une manifestation.


24 mai 2012

Abuseurs en série Économie En Chiffres International

J’ai fait l’exercice il y a quelques jours avec les universités, et les provinces canadiennes, voici maintenant ce que l’on obtient avec les principaux pays industrialisés:

Austérité

Austérité

Vous connaissez beaucoup de gens qui pourraient gérer leurs finances personnelles de la même manière ?

Source:
OCDE
OECD StatExtracts


24 mai 2012

Les Suédois, un peuple mature Économie Europe Revue de presse

The Wall Street Journal

-

The Swedish Reform Model, Believe It or Not
The Wall Street Journal

By 1991, at age 23, Mr. Borg [Swedish Finance Minister] was advising the grown-ups in Stockholm, where the cabinet of then-Prime Minister Carl Bildt was deregulating everything in sight in a bid for growth. Welfare was frozen and housing subsidies slashed, along with tax rates at the top and bottom of the income scale. The government introduced a private option for health insurance and a voucher system for « free » schools (just don’t say « for profit ») that today educate 10% of young Swedes. Eventually even the bank assets were sold off, at no net taxpayer loss.

The panic had left a « scar » that Mr. Borg says « transformed a lot of our society. » He says « no country should wish for a crisis, » but Sweden’s helped forge a national consensus for the kinds of reforms against which Southern Europe is now revolting: checks on government spending, changes to taxes and welfare to encourage work, and labor-market liberalization.

Since becoming finance minister in 2006, Mr. Borg has further nudged down income and business taxes, abolishing Sweden’s « wealth » tax on assets of more than 1.5 million krona ($215,000) and scrapping most property taxes. In 2010, Prime Minister Friedrik Reinfeldt’s center-right alliance became the first non-Socialist government in modern Swedish history to win a second term.

Au Québec ce genre de réforme est difficilement imaginable… Question de maturité politique j’imagine…