Dans son dernier livre, Jean-François Lisée s’est donné la difficile tâche de mettre la droite K.-O. en 15 arguments. Pour vérifier si tel est le cas, voici une série de billets qui reprend chacun des arguments avancés par Lisée pour en vérifier la validité. Attention, car la gauche est sur le point d’encaisser une droite !

Affirmation #14 de Jean-François Lisée: la droite ment quand elle affirme que les Québécois forment une tribu nombriliste et refermée sur elle-même.

Dans son livre, Jean-François Lisée présente quelques chiffres pour tenter de démolir cet argument.  Malheureusement, dans la plupart des cas, il manque le contexte. Par exemple, même si l’on montre que le Québec est l’une des provinces qui veut le moins déporté les immigrants illégaux, il faut aussi savoir que le Québec, à cause de sa pauvreté, n’a pas de problèmes d’immigration illégale, ce qui n’est pas nécessairement le cas dans les autres provinces.

Lisée considère aussi que le Québec est un modèle d’ouverture parce que Montréal est l’une des régions métropolitaines au Canada où l’on décerne le plus de diplômes universitaires aux immigrants.  Donner un diplôme c’est bien joli, mais ces gens peuvent-ils se trouver un emploi ?

Voici les taux de chômage en 2011, dans chaque province, pour les immigrants et les gens nés au Canada:

Lisée Droite
Une différence négative indique que le taux de chômage des immigrants reçus est inférieur à celui de la population née au Canada (et inversement)

C’est au Québec que les immigrants sont les plus sur-représentés dans le taux de chômage, et de très loin…

On pourrait aussi parler des médias québécois, qui sont allergiques à l’information internationale et préfèrent se concentrer sur le local.

Passons aussi sous silence la radio-poubelle de Montréal qui a fait un caca nerveux après avoir trouvé un dépanneur anglophone à Verdun.

On pourrait aussi parler du sentiment de xénophobie économique, omniprésent au Québec quand on parle de l’exploitation des ressources naturelles.  En Alberta, les entreprises étrangères n’effraient personne…

En fait, Jean-François Lisée ment quand il dit que la droite considère que les Québécois forment une tribu nombriliste et refermée sur elle-même.  Quand la droite parle de tribalisme, elle vise surtout les national-socialistes, c’est ce groupe bien précis qui veut isoler le Québec du reste du monde en érigeant un « mur coupe-feu » linguistique.  Rappelons que 61% des francophones au Québec seraient favorables à ce que leurs enfants puissent fréquenter librement l’école anglaise.

Pour démontrer le tribalisme de la gauche nationaliste québécoise, nul besoin de présenter une tonne de graphiques, il suffit de se rappeler qu’en 2007, Jean-François Lisée a publié un livre ayant pour titre « Nous ».  Dans ce livre Lisée parle de créer une citoyenneté québécoise.  Encore pire, de passage à « Tout le monde en parle » pour présenter son livre, il a poussé le bouchon encore plus loin en disant que les nouveaux arrivants ne parlant pas français devraient être privés de leur droit de vote !

Peut-on imaginer une mesure plus tribale ?  Lisée est la preuve vivante que ce que la droite dénonce existe bel et bien au Québec.

À lire aussi:

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0102