Arguing with IdiotsParlant de la mort de Trayvon Martin, abattu par George Zimmerman, Richard Latendresse a pondu un article dans le Journal de Montréal ayant pour titre « Jeunes Noirs dans la mire » et qui débute de la manière suivante: « la mort de Trayvon Martin, tué par un surveillant de quartier à Sanford en Floride, est tout sauf un incident isolé. Cette menace constante qui pèserait sur les jeunes Noirs américains est à la fois une conviction profonde dans la communauté afro-américaine et une réalité confirmée par les statistiques. »

Ce que le journaleux laisse sous-entendre c’est que des citoyens blancs assassinent les noirs sur une base régulière aux États-Unis, manière très peu subtile de dire que les Américains sont racistes, sauvages et barbares…

Voici ce que Richard Latendresse ne vous a pas dit…

En 2009 (statistiques les plus récentes), 2 867 noirs ont été tués aux États-Unis.  De ce nombre, seulement 209 victimes ont été tuées par un blanc, soit seulement 7,3%.  Dans 90,8% des cas, c’est un noir qui a été reconnu coupable de l’homicide.

Toujours en 2009, 3 518 blancs ont été tués aux États-Unis.  De ce nombre, seulement 454 victimes ont été tuées par un noir, soit seulement 12,9%.  Dans 84,2% des cas, c’est un blanc qui a été reconnu coupable de l’homicide.

Contrairement à ce que laisse entendre Richard Latendresse, les meurtres interraciaux sont très rares aux États-Unis.

Mais ce n’est pas tout.  Voici comment Richard Latendresse a résumé la Loi « Stand your ground », qui a été invoquée par George Zimmerman:

A person […] who is attacked […] has no duty to retreat and has the right to stand his or her ground and meet force with force, including deadly force […].

Voici le texte complet de la Loi (en gras, les sections retirées par Richard Latendresse):

A person who is not engaged in an unlawful activity and who is attacked in any other place where he or she has a right to be has no duty to retreat and has the right to stand his or her ground and meet force with force, including deadly force if he or she reasonably believes it is necessary to do so to prevent death or great bodily harm to himself or herself or another or to prevent the commission of a forcible felony.

Le texte complet est très différent de l’extrait cité par Richard Latendresse.  En fait, la Loi « Stand your ground » représente que le gros bon sens. Il suffit de savoir si les dispositions prévues par le législateur s’appliquent au cas de George Zimmerman, c’est ce qu’on tentera de déterminer durant le procès.

P.-S. Si vous n’avez pas entendu les médias dire que George Zimmerman est un méchant républicain depuis le début de cette histoire c’est parce qu’il est un… démocrate !

Sources:
FBI
Expanded Homicide Data