Antagoniste


2 avril 2012

Novlangue: detnet Économie Gauchistan Québec

Le novlangue est la langue officielle d’Océania, inventée par George Orwell pour son roman 1984. C’est une simplification lexicale et syntaxique de la langue destinée à rendre impossible l’expression des idées subversives et à éviter toute formulation de critique (et même la seule « idée » de critique) de l’État. Le mot novlangue est depuis passé dans l’usage au féminin par analogie avec langue, lorsqu’il désigne péjorativement un langage destiné à déformer une réalité.

NovlangueEn fouillant dans les documents budgétaires du Québec, j’ai fait une petite découverte plutôt intéressante.  Selon vous, en quelle année retrouve-t-on la première utilisation du concept de « dette nette », cette expression magique qui est si chère aux gauchistes, car elle leur permet de se mettre la tête dans l’autruche ?

Les plans budgétaires du Québec sont disponibles depuis 1997-1998 et le terme « dette nette » a fait son apparition… dans le budget 2001-2002 !  Juste à temps pour rassurer les Québécois qui commençaient à s’inquiéter sérieusement de notre niveau d’endettement !

Si le concept de « dette nette » n’était pas nécessaire dans les budgets entre 1997-1998 et 2000-2001, pourquoi l’est-il devenu en 2001-2002 ?  Contrairement à ce que la gauche veut nous faire croire, le concept de « dette nette » n’a pas toujours existé, il est apparu quand c’est devenu politiquement rentable/nécessaire.

Source:
Ministère des finances du Québec
Budgets 1997-1998 à 2012-2013


2 avril 2012

Lisée, prise 10: les fonctionnaires québécois Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Dans son dernier livre, Jean-François Lisée s’est donné la difficile tâche de mettre la droite K.-O. en 15 arguments. Pour vérifier si tel est le cas, voici une série de billets qui reprend chacun des arguments avancés par Lisée pour en vérifier la validité. Attention, car la gauche est sur le point d’encaisser une droite !

Affirmation #10 de Jean-François Lisée: la droite ment quand elle affirme que le Québec est infesté de fonctionnaires. Selon les calculs produits par ce dernier, il y a moins de fonctionnaires au Québec qu’en Ontario.

Selon les chiffres produits par Lisée dans son livre, le Québec compte 25 fonctionnaires par 1 000 habitants alors qu’en Ontario on parle plutôt de 28 fonctionnaires par 1 000 habitants.  Vous l’aurez deviné, Lisée arrive à cette conclusion en se livrant à son cherry-picking habituel…

Voyez-vous, dans son calcul Lisée ne tient compte que des administrations provinciales et municipales, il a sciemment décidé d’ignorer les employés des institutions de services de santé et services sociaux, des Universités & collèges, des commissions scolaires et des sociétés d’État.  Pourtant, tous ces employés sont pris en considération par l’ÉNAP dans leurs calculs.

Voici donc le juste portait de la situation quand on inclut tous les employés qui ont soigneusement été ignorés par Jean-François Lisée:

Lisée Droite

Le Québec arrive en milieu de peloton, le Québec étant la deuxième province la plus populeuse, on serait en droit de s’attendre à faire de plus grande économie d’échelle…  De plus, contrairement à ce qui est affirmé par Jean-François Lisée, l’Ontario fait beaucoup mieux que nous.

Mais ce n’est pas tout…  Dans son livre Jean-François Lisée affirme aussi que nos fonctionnaires, puisqu’ils doivent assumer plus de responsabilités que leurs homologues des autres provinces, sont particulièrement travaillants.

Vraiment ?

Lisée Droite

Si les fonctionnaires québécois travaillaient autant que ceux de l’Ontario, on pourrait couper 10 691 postes, ce qui représenterait des économies de 728 millions de dollars en salaire seulement.

Voilà tout ce que Jean-François Lisée n’a pas jugé bon vous dire à propos de la fonction publique au Québec.

À lire aussi:

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 183-0002, 383-0009 & 051-0001


2 avril 2012

L’artistocratie n’en parlera pas… Environnement États-Unis Revue de presse

The Wall Street Journal

EPA Backpedals on Fracking Contamination
The Wall Street Journal

The Environmental Protection Agency has dropped its claim that an energy company contaminated drinking water in Texas, the third time in recent months that the agency has backtracked on high-profile local allegations linking natural-gas drilling and water pollution.

On Friday, the agency told a federal judge it withdrew an administrative order that alleged Range Resources Corp. had polluted water wells in a rural Texas county west of Fort Worth. Under an agreement filed in U.S. court in Dallas, the EPA will also drop the lawsuit it filed in January 2011 against Range, and Range will end its appeal of the administrative order.

In addition to dropping the case in Texas, the EPA has agreed to substantial retesting of water in Wyoming after its methods were questioned. And in Pennsylvania, it has angered state officials by conducting its own analysis of well water—only to confirm the state’s finding that water once tainted by gas was safe.

A growing number of industry, academic and environmental experts say that while drilling can cause water contamination, that can be avoided by proper use of cement seals and other safety measures.

Mais parions que Dominic Champagne, membre de la petite noblesse artistique québécoise, n’en parlera pas…