Au moment d’écrire ce billet j’ignore encore tout du contenu du prochain budget fédéral, mais si l’on se fie au spin des journaleux, un cataclysme sans précédent est sur le point de frapper le Canada…

Question de mettre les choses en perspective, remontons le temps jusqu’au milieu des années 90, époque où Paul Martin a fait le ménage dans les finances publiques…

Fonfons Fédéraux

De juin 95 à mars 96, 64 751 fonctionnaires ont fait leurs boîtes, une moyenne de 7 195 fonctionnaires mis à pied tous les mois pendant cette période !

Par la suite, le nombre de fonctionnaires a très brièvement augmenté en 96, à cause du recensement, mais les effectifs ont quand même diminué par la suite.

De juin 1995 à juin 1996, c’est 57 946 fonctionnaires qui ont été mis au chômage, ce qui correspond a une baisse non négligeable de 11,2% de la taille de la fonction publique. À titre indicatif, à l’échelle du Québec cela représenterait une coupure de… 14 687 fonctionnaires, en 12 mois seulement !

Quand Paul Martin a massivement réduit la taille de la fonction publique, corrigez-moi si je me trompe, mais je n’ai pas souvenir d’avoir vu des gens mourir dans les rues parce qu’on manquait de fonctionnaires. Qu’importe, je suis sûr que les journaleux vont déchirer leur chemise même si les coupures proposées par les conservateurs seront beaucoup plus modestes…

MISE-À-JOUR

Dans son budget, le gouvernement conservateur a annoncé le départ de… 19 200 fonctionnaires sur une période de… 3 ans. Une moyenne de 533 départs par mois.

Avec Paul Martin, 64 751 fonctionnaires ont fait leurs boîtes en l’espace de 9 mois seulement, une moyenne de 7 195 fonctionnaires remerciés de leurs fonctions chaque mois pendant cette période !

Résumons: les conservateurs vont éliminer 3 fois moins de fonctionnaires sur une période de temps 4 fois plus longue… Et on ose appeler ça « l’austérité » !

Source:
Statistique Canada
Tableau 051-0001