L'économie Québécoise

Pour l’exercice budgétaire couvrant la période 2012-2013, le gouvernement du Québec prévoit porter sa dette à 191 717 000 000$.  Les frais d’intérêt qui devront être acquittés sur cette dette sont de 8 237 000 000$, ce qui représente la rondelette somme de 2 104$/travailleurs.

Mais le Québec est relativement chanceux, à cause de la crise économique les gouvernements ont décidé de dangereusement assouplir leur politique monétaire ce qui a eu pour résultat d’abaisser considérablement les taux d’intérêt, par conséquent le service de la dette a lui aussi été considérablement abaissé…

Voici, depuis l’exercice budgétaire 1998-1999, les taux d’intérêt moyens que le gouvernement québécois doit payer sur sa dette:

Dette Québec
Méthode de calculs: Pierre Fortin, Garder le cap : le défi de l’équilibre budgétaire du Québec, mars 2011.

Comme on peut le voir, les taux d’intérêt sont dans un creux historique.  Or, comme chacun le sait, quand il est question de taux d’intérêt tout ce qui descend finit invariablement par remonter !

Si l’on tient pour acquis que la dette du Québec sera gelée dans les années à venir (une supposition très optimiste, voire irréaliste), voici ce qu’il adviendrait du service de la dette advenant une hausse des taux d’intérêt.

Dette Québec

Actuellement, le service de la dette est de 8 237 000 000$, l’équivalent de la construction de 21 Colisées par année.  Si les taux d’intérêt augmentent à 5,0%, cette somme passe à 9 387 425 000 $, l’équivalent de la construction de 23 Colisées par année.  À 5,6% cette somme passe à 10 513 916 000$, l’équivalent de la construction de 26 Colisées par année.  À 6,0% cette somme passe à 11 264 910 000$, l’équivalent de la construction de 28 Colisées par année.

Mais contrairement à la construction d’un Colisée, chaque dollar dépensé au service de la dette est définitivement perdu parce que cette somme ne produit aucune « plus-value » pour l’économie du Québec.

Chaque fois que les taux d’intérêt sur la dette augmentent de 0,21 point de %, le service de la dette augmente de plus de 400 000 000$.  Autrement dit, chacune de ces augmentations représente la construction d’un nouveau Colisée tous les ans !

Une autre manière de voir les choses. Sachant qu’une hausse de 1 point de % de la TVQ augmente les revenus du gouvernement de 1 600 000 000$, chaque augmentation de 0,1 point de % du taux d’intérêt sur la dette doit être compensée par une hausse de la TVQ de 0,11 point de % pour combler la différence…

Et tout ceci, SI la dette n’augmente pas…

Source:
Ministère des finances du Québec
Données historiques