Antagoniste


27 mars 2012

La pensée unique des gauchistes: c’est maintenant prouvé ! États-Unis Gauchistan Philosophie

Gauchiste en colèreLe Pew Research Center a récemment publié une étude dans laquelle on analyse dans quelle mesure les gens d’accointance idéologique différente acceptent d’être exposés à des points de vue différents.  Les résultats confirment ce que la droite savait déjà depuis un bon moment…  la gauche tolère très peu la dissidence.  La pensée unique gauchiste n’est pas un mythe, c’est la réalité !

Dans une proportion de 28%, les gauchistes qui fréquentent les réseaux sociaux disent avoir bloqué des gens parce que leurs opinions politiques sont différentes des leurs.  Du côté des droitistes, cette proportion n’est que de 16%.  L’étude arrive aussi à la conclusion que sur les réseaux sociaux, les gens très à gauche sont plus enclins que les gens très à droite à s’entourer de gens qui pensent comme eux dans une proportion de 52% contre 45%.

Les gens de gauche sont beaucoup moins tolérants que les gens de droite, pas une nouvelle très surprenante pour ceux qui les ont fréquentés…

Personnellement sur Twitter je n’ai jamais bloqué une personne qui avait des opinions différentes des miennes.  Par contre, j’ai été bloqué par Guy A. Lepage, Richard Hétu, Dan Bigras, Patrick Lagacé, Steven Guilbault, Vincent Marissal, Josée Legault, Benoit Dutrizac et Yves Boisvert (j’en oublie sans doute…).  Je pourrais aussi parler des blogues de La Presse qui ont la fâcheuse tendance d’égarer les commentaires laissés par des gens de droite…

M’enfin, la chose est entendue: gauche = pensée unique !

Source:
The Pew Research Center's Internet & American Life Project
Social networking sites and politics


27 mars 2012

Top 5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (20-26 mars) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Petit commentaire personnel: La 2e nouvelle la plus médiatisée au Québec, le budget de monsieur Bonheur, nous a appris que le Québec croule sous les dettes. Dans la 1ere, 4e et 5e nouvelles les plus médiatisées, on a des gens qui demandent encore plus d’argent au gouvernement.  Comme si personne ne voyait le mur approché.

Dans le reste du Canada, l’arrivée de de Payton Manning avec les Broncos, qui a chassé Tim Tebow de Denver, a eu un poids média de 0,66%… presque le chiffre de la bête !

Source:
Influence Communication


27 mars 2012

La dette du Québec: insoutenable Économie Québec Revue de presse

The Sudbury Star

Quebec: Canada’s debt bomb
The Sudbury Star

(By MICHEL KELLY-GAGNON) One argument that seems to have caught the fancy of big government supporters in the province is that we not only have big debts, but also big assets. They note that someone with a mortgage of $500,000 is not in trouble if his house is worth $800,000. Quebec owns vast swaths of land, roads, hospitals, schools, hydro dams and countless other resources that can be used as collateral. There’s some truth in this — but only up to a point.

It’s easy to sell your house if, for some reason, you need cash to meet your financial obligations. But most assets owned by Quebec cannot readily be sold. There is simply no market for many of them. And in cases in which it would be feasible and make sense — selling Hydro- Quebec for example, or the liquor monopoly — there is no political support to do it.

Practically speaking, the debt will have to be paid back with taxes, from a dwindling proportion of working taxpayers.

Which leads us to a second problem. A homeowner’s equity is not going to be any help if he loses his job or if interest rates suddenly go up and his monthly payments become unaffordable. The cost of servicing Quebec’s debt will go up by more than 10% next year. That’s at a time when things are relatively easy for debtors. We are in a period of historically low interest rates, artificially engineered by central banks madly printing money to keep their economies afloat. This is not going to last forever.

Les apôtres de la dette nette risque de réaliser tôt ou tard que la dette est… brutale !