Plaines d'AbrahamJean-François Lisée est catastrophé

Imaginez-vous qu’à Montréal 79% des anglophones âgés entre 18 et 34 ans considèrent qu’ils n’ont pas à contribuer à l’avenir du français au Québec.  Soixante-dix-neuf, c’est un chiffre énorme, sûrement une preuve irréfutable que l’assimilation des francophones est imminente.

Vraiment ?

Selon les données les plus récentes (recensement de 2006) à Montréal il y a 120 125 anglophones âgés entre 15 et 34 ans, ce qui représente un gigantesque 3,3% de la population.  Faites le calcul, 79% de 3,3% ça donne un titanesque 2,6% !!!

Donc Lisée est catastrophé à cause d’un microscopique…  2,6% de la population !

Dick Cheney a déjà justifié la guerre contre le terrorisme mené par les Américains avec cette formule qui est passée à l’histoire: « s’il y a une chance de 1% que des scientifiques pakistanais aident Al-Qaïda de construire ou de développer une arme nucléaire, nous devons traiter cette information comme une certitude en termes de notre réponse. »

Autrement dit, pour Dick Cheney si la probabilité d’une attaque terroriste était de 1%, les États-Unis devaient considérer cette menace comme étant une certitude et agir en conséquence.  Lisée c’est un peu le Dick Cheney du français au Québec.  La seule différence c’est le seuil de tolérance, au lieu du 1% de chance, Lisée est prêt à concéder un 2,6%…

Source:
Statistique Canada
Langue maternelle détaillée