Puisque les associations québécoises sont en quelque sorte la ligue américaine du PQ, des syndicats et de tout ce qui traîne à gauche, il ne faudrait pas se surprendre de constater que celles-ci soient coûteuses, peu productives et hyper-bureaucratisées…

Voyez par vous-même comment nos valeureuses associations, la FEUQ et la FECQ, se comparent à leurs équivalents dans le reste du Canada:

Grève Associations Étudiantes

Pas très productive les associations étudiantes québécoises… Ailleurs au Canada dans certaines associations étudiantes, 1 officier représente presque 3 fois plus d’étudiants qu’ici…

Et le plus beau au Québec c’est que le gouvernement encourage cette lourdeur bureaucratique en distribuant des subventions pour payer le salaire des permanents élus des associations étudiantes.  Vous avez bien lu, le salaire des permanents n’est pas uniquement payé par les cotisations des étudiants, mais aussi par nos impôts !  Les montants peuvent atteindre 9 096$ par année, la FEUQ et la FECQ se partageant à elles seules un montant qui oscille entre 100 000$ et 150 000$ par année.  Voilà qui incite à transformer les études en carrière professionnelle.

Voilà qui explique aussi comment la FEUQ a eu les moyens de se payer les services de la firme de communication Octane en 2010…

Si vous êtes un étudiant et que tout ceci vous indispose, je vous rappelle qu’il est possible de quitter votre association étudiante, tous les détails ici: jemeretire.ca