Hier, le ministère des bandits à cravate i.e. l’agence du revenu du Québec était fier de nous annoncer qu’elle avait réussi à détrousser plus efficacement les contribuables québécois.

Parmi leurs victimes, on compte les restaurateurs québécois chez qui le fisc a volé 102 millions de dollars.  Cette extorsion a été rendue possible par l’installation obligatoire d’un module d’enregistrement et d’émission de facture dans les restaurants qui élimine les possibilités d’évasion fiscale.  Ce module de contrôle a été installé graduellement depuis septembre 2010 pour être finalement obligatoire dans tous les établissements en novembre 2011.

La majorité des gens vont probablement se réjouir de cette situation en s’imaginant que le gouvernement prend enfin les moyens pour que tout le monde paye sa juste part d’impôts et de taxes.  Malheureusement, les gens qui ont raisonné de cette façon n’ont pas pris le temps de réfléchir à la question.  Ils n’ont pas réalisé que les compagnies ne payent pas d’impôts ou de taxes, ce sont leurs consommateurs qui héritent de la facture.

Pour preuve, voici comment a évolué le prix des aliments consommés dans les restaurants depuis septembre 2010, date à laquelle le module a été progressivement installé:

Le Gouvernement Nous Vole

Depuis septembre 2010, l’inflation dans les restaurants canadiens a augmenté de 4,2% alors que l’inflation pour les aliments achetés en magasin a été de 6,2%.  Au Québec, l’inflation dans les restaurants a été de 6,0% contre 5,3% pour les aliments achetés en magasin. En bref, au Québec c’est l’inflation dans les restaurants qui a le plus augmenté alors qu’au Canada c’est le prix des aliments achetés en magasin qui a connu la hausse la plus forte.

On peut aussi voir qu’au tout début du graphique, l’inflation dans les restaurants canadiens et québécois était relativement semblable.  Mais, au fur et à mesure que l’on avance dans le temps, et qu’un plus grand nombre de modules a été installé, l’inflation dans les restaurants québécois distance celle des restaurants canadiens.  À partir de novembre 2011, quand le module est devenu obligatoire partout, l’écart s’est encore plus creusé, et ce, même si le prix des aliments a beaucoup plus augmenté au Canada qu’au Québec.

Plus spécifiquement, voici la situation depuis novembre 2011:

Le Gouvernement Nous Vole

Le prix des aliments acheté en magasin a évolué de manière presque identique au Canada et au Québec.  Par contre, le prix dans les restaurants a augmenté presque 3 fois plus au Québec qu’au Canada !

Ce que ces deux graphiques tendent à démontrer c’est que le 102 millions de dollars récupéré par l’installation du module n’a pas été absorbé par les restaurateurs, la facture a plutôt été refilée aux consommateurs qui doivent désormais payer plus cher.  L’argent vient toujours de la même poche, la nôtre.

Voilà qui nous rappelle, comme je l’écrivais plus tôt, que les compagnies ne payent ni impôt ni taxes, ce sont leurs clients qui doivent acquitter la facture.  Quand des gens exigent que l’on augmente les taux d’imposition des corporations, ils militent en fait pour une augmentation sournoise de la fiscalité des particuliers, le cas des restaurants québécois est un excellent exemple.  On pensait éliminer de l’évasion fiscale alors qu’en réalité on a augmenté la fiscalité des citoyens ordinaires.

Source:
Statistique Canada
Tableau 326-0020