Une tuile vient de s’abattre sur les enverdeurs…

Une étude publiée par la NASA, une organisation qu’on ne peut pas accuser d’être à la solde des pétrolières, arrive à la conclusion que l’exploitation des sables bitumineux est beaucoup moins polluante qu’on ne l’imaginait…

Selon les analyses de la NASA, la pollution émise par l’ensemble des sites d’exploitation des sables bitumineux de l’Athabasca est comparable à la pollution émise par une centrale au charbon.  Voici à quoi ressemble la pollution dans la région de l’Athabasca:

Sables bitumineux de l'Athabasca

Pas de quoi fouetter un chat !

À titre indicatif, on compte 1 396 centrales au charbon aux États-Unis.  Du côté de la Chine, qui a vertement critiqué le Canada pour s’être retirée du protocole de Kyoto, on compte 620 centrales au charbon et on estime que 2 nouvelles centrales sont construites toutes les semaines.

Source:

Emissions from Oil Sands Mining