Antagoniste.net » 2012 » mars » 01

Antagoniste


1 mars 2012

Plus ça change, plus c’est pareil Économie En Vidéos Gauchistan

C’est pas d’hier qu’on se fait avoir par l’État…

Extrait du film François 1er, tourné en 1936:

La politique, le plus vieux métier du monde…


1 mars 2012

Le déclin tranquille… Canada Économie En Chiffres Québec

En m’amusant avec les chiffres de l’emploi au Québec, je suis tombé sur quelque chose d’assez surprenant…

Voici un graphique qui montre le nombre d’emplois à temps plein pour chaque emploi à temps partiel.  Plus ce nombre est élevé, plus c’est un signe que le marché de l’emploi est robuste, un emploi à temps plein étant de loin préférable à un emploi à temps partiel.

Emploi Québec

Historiquement, le Québec a toujours fait mieux que le reste du Canada.  En 1976 au Québec, pour chaque emploi à temps partiel on comptait sur 10,11 emplois à plein temps.  Dans le reste du Canada, cette proportion n’était que de 6,28 emplois.

Mais graduellement, la situation s’est érodée, un premier déclin au début des années 80 suivit d’une période de stabilité et un autre déclin à partir des années 2000, qui ont eu pour conséquence d’inverser la tendance avec les autres provinces.

Voici les chiffres depuis les années 2000:

Emploi Québec

Comment expliquer cette mutation profonde du marché de l’emploi au Québec ?  J’avoue ne pas avoir d’idée.

Décision volontaire ou dégradation de l’économie, difficile à dire, par contre je trouve que cette précarisation du marché de l’emploi au Québec est préoccupante: en 1976 nous étions 2e, en 2011 nous sommes passés au 8e rang…

Des emplois à temps partiel pour une économie à temps partiel ?

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0087


1 mars 2012

Un pays en faillite, ça veut dire quoi ? Économie Europe Revue de presse

The Guardian

German tax collectors volunteer for Greek duty
The Guardian

More than 160 German tax collectors have volunteered for possible assignments in Greece to help the struggling Mediterranean country gather tax more efficiently, the finance ministry said in Berlin at the weekend.The offer risks fuelling resentment among Greeks who have already reacted angrily to earlier German calls for the appointment of a « budget commissioner » to monitor the Greek government’s financial management.

The German government says it wants to help Greece develop a modern tax administration and has started recruiting volunteers. More than 160 German tax officials with English language skills have signed up and about a dozen also speak Greek, a spokesman for the finance ministry said.

German criticism has reopened wounds in Greece dating back to the second world war. Protesters in Athens burned a German flag earlier this month and Greek newspapers have portrayed German Chancellor Angela Merkel in Nazi uniform.

Germans, who are making the largest financial contribution to the eurozone bailout for Greece, are growing increasingly impatient with what finance minister Wolfgang Schäuble described as a « bottomless pit » in Greece.

La Grèce sur le point de devenir une colonie Allemande ?