Voici ce qu’on pouvait lire dans le journal Les Affaires le 12 décembre 2009 à propos de Stephen Harper et de la Chine:

Les Affaires
L’idéologie n’a pas sa place en diplomatie

Stephen Harper a ignoré la Chine et a même refusé l’invitation d’assister à l’ouverture des Jeux olympiques de Beijing en 2008, contrairement aux chefs de gouvernement de nombreux pays, dont George W. Bush. Stephen Harper a préféré faire des accolades au Dalaï Lama et a profité de différentes occasions pour faire la leçon aux dirigeants chinois sur la question du respect des droits de l’homme. […]

Mais peu importe les raisons qui l’ont amené à bouder la Chine, Stephen Harper se trompe s’il pense que la stratégie commerciale du Canada doit reposer prioritairement sur les échanges avec les États-Unis, notre principal partenaire commercial. Alors que le 20e siècle a été celui des États-Unis, le 21e siècle sera celui de l’Asie, et plus particulièrement de la Chine, dont le produit intérieur brut dépassera celui du Japon en 2010, ce qui en fera la deuxième puissance mondiale.

Voici ce qu’on pouvait lire sur le blogue de Patrick Lagacé le 10 février 2012 à propos de Stephen Harper et de la Chine:

Patrick Lagacé
Harper en Chine : Merkel a eu plus de couilles…

Patrick Brown, correspondant de Global en Chine, note que la visite du premier ministre Harper en Chine a jusqu’ici fait preuve d’une déférence totale envers la dictature chinoise. Tout un contraste avec la chancelière allemande Angela Merkel qui, récemment, a parlé publiquement de droits humains, a invité à souper Mao Shaoping, avocat du Prix Nobel emprisonné Liu Xiabao et prévu une visite dans un journal progressiste.

Une autre preuve que peu importe ce que fera Harper, les médias vont toujours chialer.  Quand il a critiqué la Chine, les journaleux lui ont reproché de nuire à l’économie canadienne et quand il négocie avec la Chine, les journaleux lui reprochent de se foutre des droits de l’homme…

Parlant de Lagacé…  Il paraît qu’il est payé pour réfléchir…  Si c’est le cas, l’ami Lagacé n’a pas mérité son salaire cette semaine.

Selon Lagacé, le Canada est hypocrite puisqu’il vend son pétrole éthique à un pays, la Chine, qui ne l’est pas…

Petite leçon de politique internationale pour tous les Lagacé du Québec…

Si la Chine refuse que l’on durcisse les sanctions contre la Syrie, c’est parce que la Syrie est appuyée par l’Iran et parce que l’Iran vend d’énormes quantités de pétrole à la Chine.  Donc tout le monde y gagne si la Chine décide d’acheter le pétrole éthique canadien.