FiscalitéEn 2011, Mitt Romney a fait un salaire de 20 901 075$ et il a dû verser 3 226 623$ au fisc américain, ce qui représente un taux d’imposition de 15,4%.

Si Mitt Romney avait été canadien, le fisc lui aurait seulement pris 2 973 021$, ce qui représente un taux d’imposition de… 14,2%.

Vous avez bien lu, le Canada impose moins les riches que les États-Unis (merci à Jean-François Lisée d’avoir déniché cette information) !

Deux conclusions s’imposent… 1-Sachant que le Canada est un pays plus égalitaire que les États-Unis (pour ce que ça vaut…), on peut conclure que l’atteinte de cette sacro-sainte égalité ne passe pas nécessairement par l’imposition des riches. 2-Sachant que le Canada, contrairement aux États-Unis, n’est pas menacé par une crise budgétaire, on peut conclure qu’une gestion plus saine des finances publiques ne passe pas nécessairement par l’imposition des riches.

En bref, c’est tout un pan de l’argumentaire socialiste qui en prend pour son rhume.