Antagoniste


26 janvier 2012

La méchante droite Économie Élection 2012 États-Unis

CharitéCette semaine, la famille Romney a rendu publics ses rapports d’impôt pour les années 2010 et 2011. On a ainsi pu apprendre qu’ils ont donné l’équivalent de 16,5% de leurs revenus à des organismes de charité.

Pour l’année 2010 (le rapport d’impôt de 2011 n’a pas encore été rendu public), la famille Obama a donné l’équivalent de 13,6% de leurs revenus à des organismes de charité..

Pour l’année 2010 (le rapport d’impôt de 2011 n’a pas encore été rendu public), la famille Biden a donné l’équivalent de 1,4% de leurs revenus à des organismes de charité.

Mais n’oubliez pas: la droite est méchante et la gauche a le monopole de la vertu…

Inutile de me répondre: la famille Romney donne de l’argent à des organismes religieux, aux dernières nouvelles ça compte comme des dons de charité.

En passant, contrairement à ce que certains médias ont rapporté, le taux d’imposition de Mitt Romney n’est pas de 15,4% mais bien de 44,75% à cause de la double taxation.  En effet, les revenus de Romney ont été imposés deux fois (impôts sur le revenu et impôt sur le gain en capital).

En passant, hier on a appris que le salaire de la pauvre secrétaire de Warren Buffett: une rondelette somme se situant entre 200 000$ et 500 000$.  Autrement dit, la dame fait partie du méchant 1% !


26 janvier 2012

Arguing with Idiots: Patrick Lagacé Arguing with Idiots Élection 2012 États-Unis Philosophie

…Il me fait plaisir de satisfaire les requêtes reçu sur twitter à propos d’un billet de Patrick Lagacé…

L’affaire a fait grand bruit, cette semaine le gardien des Bruins de Boston a refusé de se rendre à la Maison-Blanche pour assister à une cérémonie où étaient invités les derniers gagnant de la coupe Stanley.  Voici comment Thomas a expliqué sa décision:

Tim Thomas

«I believe the Federal government has grown out of control, threatening the Rights, Liberties, and Property of the People. This is being done at the Executive, Legislative, and Judicial level. This is in direct opposition to the Constitution and the Founding Fathers vision for the Federal government.

“Because I believe this, today I exercised my right as a Free Citizen, and did not visit the White House. This was not about politics or party, as in my opinion both parties are responsible for the situation we are in as a country. This was about a choice I had to make as an INDIVIDUAL.»

Il n’en fallait pas plus pour que Patrick Lagacé saute un plomb. Selon les dires du gardien de la révolution de la rue St-Jacques, Tim Thomas est un… EXTRÉMISTE !!!

Amusant, parce que dans le passé, ce même Patrick Lagacé a déjà qualifié le président Bush de nazis, et ce, deux fois plutôt qu’une, de liberticide, de criminel de guerre et de fasciste.

Résumons.

Quand Tim Thomas refuse de se rendre à la Maison-Blanche parce qu’il considère que le système politique aux États-Unis empiète sur les libertés des citoyens, cela fait de lui un imbécile et un extrémiste. Mais quand Lagacé accuse l’Administration Bush d’être des fachos, des nazis et des tyrans, cela ne fait pas de Lagacé un extrémiste, mais un citoyen engagé…

Pourtant on peut facilement imaginer que si Tim Thomas avait refusé l’invitation de Bush, Lagacé aurait salué cette initiative. Il ne peut en être autrement, je ne peux pas imaginer que Patrick Lagacé critique une personne parce qu’elle a décidé de boycotter une personne qu’il considère comme étant une réincarnation d’Hitler…

Le plus drôle dans toute cette histoire c’est que les États-Unis de Bush ne sont pas vraiment différents de ceux de Barack Obama. Le président démocrate a certes réarrangé les chaises sur le pont du Titanic, mais fondamentalement les choses sont restées les mêmes: Gitmo est encore ouvert, les drones ciblent maintenant des citoyens américains, le Patriot Act a encore force de loi, la corruption a augmenté, le copinage bat son plein et Obama a même été plus loin en signant une loi qui autorise l’armée américaine à détenir de manière indéfinie et arbitraire des citoyens américains !

Donc, si Bush était un salopard qui menaçait les libertés civiles, on peut dire la même chose d’Obama. Alors, pourquoi traiter Tim Thomas d’extrémiste parce qu’il refuse une invitation d’Obama alors qu’il aurait été encensé par les médias pour avoir refusé une invitation de Bush ?

Patrick Lagacé se demande où était la droite quand Bush démantelait la liberté aux États-Unis, il a raison sur ce point, elle était nowhere to be found. Mais aujourd’hui, la droite est everywhere to be found sur ces enjeux, c’est la gauche qui a décidé de quitté le navire pour des raisons partisanes. Pourtant, si un républicain comme Newt Gingrich a le malheur d’être élu président, je suis persuadé que la droite de Tim Thomas aura la même opinion sur le système politique américain.

Mais plus fondamentalement, il est toujours troublant de voir un journaliste qui ridiculise les gens qui défendent le concept de liberté… Ils sont nombreux les gauchistes à avoir fait de la liberté un concept dont on peut ouvertement se moquer. Si Lagacé cherche des extrémistes, qu’il regarde du côté des gens pour qui la « libâââââtéééé » n’est plus une valeur sacrée, mais un objet de moquerie. Dissent is the highest form of patriotism

Pour terminer, Lagacé nous parle de Kennedy, ce grand démocrate qui unissait tous les courants politiques. Lagacé semble ignoré qu’en 2012, si Kennedy était toujours en politique, ses politiques seraient à droite de celles des républicains modérés.

Autre texte que vous devez IMPÉRATIVEMENT lire sur ce sujet: Dérapage au 98.5fm


26 janvier 2012

Le pipeline de la discorde Économie Élection 2012 Environnement États-Unis Revue de presse

The Hill

Labor union quits alliance with greens over Keystone pipeline
The Hill

The Laborers’ International Union of North America (LIUNA) left the BlueGreen Alliance on Friday, citing a disagreement with the group’s members over the Keystone XL pipeline. LIUNA, a vocal Keystone supporter, took aim at other unions for opposing the project.

“We’re repulsed by some of our supposed brothers and sisters lining up with job killers like the Sierra Club and the Natural Resources Defense Council to destroy the lives of working men and women,” LIUNA General President Terry O’Sullivan said in a statement.

The move underscores the intense political divide among unions over the pipeline, which would carry oil sands crude from Alberta, Canada, to refineries along the Gulf Coast.

Many unions — including the International Brotherhood of Electrical Workers, the Teamsters, the United Association of Plumbers and Pipe Fitters for the United States and Canada and others — support the pipeline. But some labor groups, including the Amalgamated Transit Union and the Transport Workers Union, oppose it.

Le pipeline Keystone XL sera probablement un enjeu majeur dans la prochaine campagne présidentielle, on ne peut pas rêver d’un plus beau wedge issue: Obama qui dit non à des jobs et à du pétrole éthique pour faire plaisir à des groupuscules d’écologistes extrémistes.