Il y a quelques semaines, le Centre sur la productivité et la prospérité du Québec (HEC) a publié la troisième édition de son bilan annuel portant sur l’évolution de la productivité du travail et du niveau de vie au Québec.  Encore une fois, rien de bien réjouissant pour la belle province…

Économie Québec Économie Québec

Mais le Québec a mieux fait que le pire pays de l’OCDE considéré dans l’analyse.  Donc, selon la logique de Jean-François Lisée, ce résultat doit être bon pour une médaille d’or…

En 1981, le PIB/habitant dans les 20 pays les plus riches de l’OCDE était à peine 2% supérieur à celui du Québec, l’écart était somme toute négligeable.  En 2010, cet écart est passé à 16%, autrement dit nous avons perdu pas mal de terrain…  Et le dernier de classe, la Corée du Sud, nous rattrape à vitesse « grand V ».  En 1981, notre PIB/habitant était 75% supérieur au leur, en 2010, il n’est maintenant que 12% supérieur.

Si entre 1981 et 2010 le Québec avait maintenu la même croissance que les pays de l’OCDE les plus riches, le PIB/habitant serait aujourd’hui de 52 183$, soit 12 000$ de plus que le niveau actuellement observé.

Toujours pour la période couverte entre 1981 et 2010, le Québec se classe en 20e place (sur 21) au chapitre de la croissance de la productivité du travail et en 16e place (sur 21) pour la croissance du PIB/habitant.

Source:
 HEC Montréal
Productivité et prospérité au Québec: Troisième édition