Antagoniste


12 décembre 2011

Un scandale qui devrait couler l’Administration Obama Élection 2012 En Vidéos États-Unis

Imaginez un politicien qui fait campagne contre les banques, les riches, Wall Street, le manque de réglementation dans le système financier et la fraude.  Imaginez ensuite que ce politicien a consulté un banquier, qui a été impliqué dans une faillite et une fraude, pour recevoir des conseils sur sa plus importante décision économique…  Cette histoire serait partout dans les médias et les chances de réélection de ce politicien seraient grandement compromises…  sauf si vous êtes un démocrate !

Il y a quelques semaines, MF Global, une banque spécialisée dans les produits dérivés a fait une faillite de 7,3 milliards de dollars.  Dans les jours qui ont suivi cette faillite, on a découvert que 1,2 milliard de dollars avaient disparu des livres comptables.

Qui était le patron de MF Global ?  Nul autre que Jon Corzine, ancien CEO de Goldman Sachs et ancien gouverneur démocrate du New Jersey (battu par Chris Christie) !  Et quel genre de relation entretenait Jon Corzine avec l’Administration Obama ?  Jugez par vous-même:

Étrange, quand un politicien républicain faisant campagne sur le thème des valeurs familiales se fait épingler dans une histoire d’adultère, l’histoire est partout dans les médias.  Mais quand un démocrate faisant campagne contre les banquiers se fait prendre avec un banquier véreux, c’est le silence radio…

Un jour je vais aussi vous parler du scandale Fast and Furious, un truc qui fait passer Richard Nixon pour un enfants d’école (et qui est ignoré par les médias).


12 décembre 2011

Encore des chiffres à oublier pour le Québec Économie En Chiffres International Québec

Il y a quelques semaines, le Centre sur la productivité et la prospérité du Québec (HEC) a publié la troisième édition de son bilan annuel portant sur l’évolution de la productivité du travail et du niveau de vie au Québec.  Encore une fois, rien de bien réjouissant pour la belle province…

Économie Québec Économie Québec

Mais le Québec a mieux fait que le pire pays de l’OCDE considéré dans l’analyse.  Donc, selon la logique de Jean-François Lisée, ce résultat doit être bon pour une médaille d’or…

En 1981, le PIB/habitant dans les 20 pays les plus riches de l’OCDE était à peine 2% supérieur à celui du Québec, l’écart était somme toute négligeable.  En 2010, cet écart est passé à 16%, autrement dit nous avons perdu pas mal de terrain…  Et le dernier de classe, la Corée du Sud, nous rattrape à vitesse « grand V ».  En 1981, notre PIB/habitant était 75% supérieur au leur, en 2010, il n’est maintenant que 12% supérieur.

Si entre 1981 et 2010 le Québec avait maintenu la même croissance que les pays de l’OCDE les plus riches, le PIB/habitant serait aujourd’hui de 52 183$, soit 12 000$ de plus que le niveau actuellement observé.

Toujours pour la période couverte entre 1981 et 2010, le Québec se classe en 20e place (sur 21) au chapitre de la croissance de la productivité du travail et en 16e place (sur 21) pour la croissance du PIB/habitant.

Source:
 HEC Montréal
Productivité et prospérité au Québec: Troisième édition


12 décembre 2011

Encore un échec pour les verts Chine Économie Environnement Revue de presse

Bloomberg BusinessWeek

China Solar Makers Face Suicidal Prices
Bloomberg BusinessWeek

Losses for China’s largest solar manufacturers, including Suntech Power Holdings Co. and JA Solar Holdings Co. may continue through next year as declining shipments prompt them to slash prices and liquidate inventory.

Cell prices have fallen 59 percent since Dec. 27, according to Bloomberg New Energy Finance. Seven Chinese companies reported lower gross margins since yesterday and three said margins have moved into negative territory, an unsustainable level, said Hari Chandra Polavarapu, an analyst at Auriga USA in New York.

“Liquidation is leading to suicidal pricing.” Polavarapu said in an interview today. There are too many solar companies in China, he said, and they are cutting prices to maintain share. Chinese solar manufacturers expanded capacity faster this year while demand growth slowed in Europe, the top regional market.

“Demand has not lived up to expectations and pricing has collapsed over the last three quarters,” Aaron Chew, an analyst at Maxim Group LLC in New York, said today in an interview. “Most of the major cell, wafer and module manufacturers are poised to report four quarters in a row of losses and this is just the first one.”

Le 15 septembre 2009, Thomas Friedman écrivait dans le New York Times: « China has decided that clean-tech is going to be the next great global industry and is now creating a massive domestic market for solar and wind, which will give it a great export platform ». Ce n’est pas la première ni la dernière fois qu’un apôtre de l’énergie verte se trompe…