Antagoniste


6 décembre 2011

Arguing with Idiots: Radio-Canada Arguing with Idiots Économie En Chiffres International

Hier, une grosse étude sur les écarts de richesse a été publiée par l’OCDE.  Il va de soi que la gauche a utilisé ce prétexte pour, encore une fois, raconter n’importe quoi.

Par exemple, du côté de Radio-Canada, on a pu entendre que si les écarts de richesses augmentaient, cela signifiait nécessairement que les pauvres s’appauvrissaient puisqu’ils ne bénéficient pas de la croissance économique. On a pu entendre ce discours du côté de Gérald Fillion et d’Anne-Marie Dussault.

Or, c’est tout à fait faux, ce n’est pas parce que les écarts de richesse augmentent que les pauvres sont plus pauvres. Selon cette étude, si les écarts de richesse ont augmenté de manière significative dans les pays de l’OCDE entre 1985 et 2008, les plus pauvres ont tout de même vu leur revenu réel croître annuellement de 1,3% contre 1,9% pour les plus riches.  Donc, bien que les écarts se sont accrus, les plus pauvres se sont quand même enrichis, et ce, presque dans la même proportion que les plus riches. En bref, tout le monde s’est enrichi, les plus pauvres comme les plus riches !

Voici quelques chiffres, couvrant la période 1985-2008, tirés de cette étude et qui remettent les pendules à l’heure:

Écart Richesse

Encore une fois, on peut voir que peu importe dans quelle mesure les écarts de richesse augmentent, le revenu réel des plus pauvres augmente lui aussi.  La question à se poser est la suivante: qu’elle est l’époque la plus avantageuse pour les pauvres ?  Les années 80 avec des sociétés plus égalitaires ou les années 2000 avec des sociétés plus inégalitaires, mais avec des pauvres plus riches ?

Poser la question c’est y répondre.  Mais parions que les journaleux vont préférer les années 80.  Voyez-vous, l’idéologie des socialistes c’est l’idéologie de la jalousie. Par conséquent, la gauche se fiche pas mal du sort des pauvres, ce qui compte c’est de punir les riches.

Quelques autres observations intéressantes sur ces statistiques…  C’est dans les pays scandinaves (Suède, Finlande, Norvège) et non pas aux États-Unis, que les écarts de richesse ont le plus augmentés. Pourtant, ces pays sont souvent cités en exemple par la gauche québécoise. Pour ce qui est des pays qui ont le plus réduit leurs écarts de richesse (Portugal, Grèce, Espagne), gare à ceux qui voudraient émuler leur modèle économique, car ces pays sont actuellement au bord de la faillite !

Appeler à commenter cette étude durant le Téléjournal, Gérald Fillion a affirmé que l’accroissement des écarts de richesse était imputable au phénomène de mondialisation.  Pourtant l’étude de l’OCDE a conclu exactement le contraire i.e. que la mondialisation n’a pas eu d’impact sur la situation  (page 104 & 125) ! Gérald Fillion s’est donc pointé sur les ondes de la télé nationale pour commenter une étude qu’il n’avait pas lue !  Peut-on imaginer un plus grand manque de rigueur ?

L’augmentation des écarts de richesse est imputable aux progrès technologiques et au fait que plus de gens travaillent, notamment les travailleurs autonomes (page 157 & 181).  Au nom de l’égalité va-t-on interdire les avancées technologiques et interdire aux travailleurs autonomes de se lancer en affaire ?

Pour terminer, Gérald Fillion parle de l’importance de redistribuer la richesse tout en dénonçant les délocalisations d’emplois vers les pays en voie de développement.  Pourtant, les délocalisations participent au phénomène de redistribution de la richesse en permettant aux plus pauvres d’avoir accès à un emploi bien rémunéré au lieu d’uniquement avoir recours à l’agriculture de subsistance pour subvenir à leurs besoins.  Pour Gérald Fillion, la redistribution de la richesse serait désirable uniquement quand celle-ci ne déborde pas de nos frontières ?  Est-ce ça la définition de la solidarité selon la gauche ?

Source:
OCDE
Divided We Stand Why Inequality Keeps Rising


6 décembre 2011

Top 5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (29 novembre-5 décembre) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: L’Europe et l’Égypte c’est très très très loin du Québec. C’est probablement pour cette raison que contrairement aux médias du ROC, ici on parle peu de la situation politique de l’autre côté de l’Atlantique. Car on sait tous que contrairement au Québec, l’Europe et l’Égypte partagent une frontière commune avec le ROC…

Source:
Influence Communication


6 décembre 2011

Death panel britannique Économie Europe Gauchistan

The Daily Telegraph

Loved ones not always told their relative is on controversial ‘death pathway’
The Daily Telegraph

NHS doctors are failing to inform up to half of families that their loved ones have been put on a scheme to help end their lives, the Royal College of Physicians has found.

Tens of thousands of patients with terminal illnesses are being placed on a “death pathway”, almost double the number just two years ago, a study published today shows.

Health service guidance states that doctors should discuss with relations whether or not their loved one is placed on the scheme which allows medical staff to withdraw fluid and drugs in a patient’s final days. In many cases this is not happening, an audit has found. As many as 2,500 families were not told that their loved ones had been put on the so-called Liverpool Care Pathway, the study disclosed.

In addition to the withdrawal of fluid and medication, patients can be placed on sedation until they pass away. This can mean they are not fed and provided with water and has led to accusations that it hastens death.

Imaginez le scandale si un hôpital privé, pour sauver quelques dollars, arrêtait les traitements sans en informer la famille et laissait les patients mourir de faim et de soif. C’est la réalité du système britannique et puisque cette situation est devenue la norme, personne n’est scandalisé. Qu’en est-il au Canada ? La question se pose…