On parle beaucoup des écarts de richesses qui existent entre les riches et les pauvres aux États-Unis. Selon les apôtres de la pensée unique, les riches s’enrichissent alors que les pauvres s’appauvrissent.

Vraiment ? C’est sans compter sur le fait que le statut de millionnaire est très précaire…

De 1999 à 2007, il y a eu un grand total de 675 000 millionnaires aux États-Unis. Durant cette période de 9 ans, voici pendant combien d’années ces millionnaires ont pu conserver ce statut:

Who Wants To Be A Millionaire

En d’autres mots, dans 50% des cas environ une personne qui est devenue millionnaire aux États-Unis entre 1999 et 2007 a perdu ce statut dans l’année qui a suivi. Il n’est pas facile de devenir millionnaire et il est encore plus difficile de le rester.  Seulement 6% des gens ont été capables de maintenir leur condition de millionnaire durant les 9 années.  Il est beaucoup moins risqué d’être un fonctionnaire…

Considéré aussi ceci.  Près de 60% des ménages qui étaient dans le quintile de revenu inférieur en 1999 étaient dans un quintile supérieur en 2007, et environ 40% des ménages dans le quintile supérieur en 1999 ont été dans un quintile inférieur en 2007.

Les riches s’enrichissent alors que les pauvres s’appauvrissent ?  C’est pas mal plus compliqué que les slogans socialistes de la gauche le laissent croire.

Source:
Tax Foundation
Income Mobility and the Persistence of Millionaires, 1999 to 2007