Je rêve du jour où les médias vont partir en croisade contre les criminels au lieu de partir en croisade contre le gars qui est en croisade contre les criminels.

C’est le cas, par exemple, d’Yves Boisvert qui trouve que le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu est beaucoup trop dur avec les gens qui tuent, agressent ou violent d’honnêtes citoyens…

Yves Boisvert trouve qu’il est inutile d’être plus sévère avec les criminels parce que la criminalité diminue au Canada.

Ce que les médias ne disent pas c’est que si le taux de criminalité diminue ce n’est pas parce qu’il y a moins de crime, mais plutôt parce que la population augmente.  Voyez par vous-même:

Homicide Canada

Comme on peut le voir, si depuis le début des années 80 le taux d’homicides a diminué de manière importante, le nombre d’homicides lui est resté relativement stable.

De voir Yves Boisvert s’extasier devant la baisse du taux de criminalité, c’est un peu comme quand Jean-François Lisée se réjouit d’une baisse du taux de chômage même si aucun emploi n’a été créé puisque cette baisse est uniquement attribuable à une baisse de la population active.  Désolé, mais je n’y vois aucune raison de célébrer.

Yves Boisvert explique aussi qu’au Québec il est inutile d’être plus dur avec les meurtriers parce qu’il a moins de meurtres ici.  Depuis quand punit-on un crime en fonction de sa prévalence ? Un meurtre commis à Montréal doit-il être puni plus sévèrement qu’un meurtre commis à Québec sous prétexte qu’il y a plus d’homicides à Montréal ?  Pourtant dans les deux cas c’est un innocent qui a perdu la vie.

Pour ce qui est de l’argument économique avancé par Yves Boisvert, je lui signale que cette semaine, le gouvernement a trouvé 4 millions pour la culture. Étrangement, quand c’est pour garder un pédophile en prison, il n’y a jamais d’argent…  Aux États-Unis, Jerry Sandusky, le coach de Penn State qui aurait agressé 8 enfants risque 460 ans de prison. Au Québec, Thierry Massimo, un coach de soccer qui a été reconnu coupable d’avoir agressé 14 enfants, s’en est tiré avec 6 ans de prison, une sentence qui a été qualifiée d’exemplaire par le juge.  En ce qui me concerne, je préfère, et de loin, le modèle américain.

Étrangement, le printemps dernier Yves Boisvert est monté aux barricades pour exiger que la justice fasse un exemple avec le cas de Zdeno Chara suite à sa mise en échec contre Max Pacioretty.  Allons môsieur Boisvert, faites preuve d’un peu de compassion, si l’on emprisonne Chara, il risque de devenir encore plus violent.  Aucune sanction n’était nécessaire contre le défenseur des Bruins, il était préférable qu’on le laisse se réhabiliter parmi les siens…

Pour terminer, je désire vous signaler qu’hier, on a arrêté un homme qui a menacé le sénateur Boisvenu.  Cette charmante personne, qui a manifesté son désaccord au projet de loi C-10 en disant se réjouir de l’assassinat d’une des filles du sénateur, a aussi été accusée de possession d’armes à feu dans un dessein dangereux et de possession de stupéfiants.  Vous vous rappelez le désaxé qui avait tenté d’assassiner une politicienne démocrate au début de l’année ?  Nos médias ne s’étaient pas fait prier pour accuser Fox News d’être responsable de cet incident.  En effet, puisque Fox News critique les démocrates, nos bons journalistes ont conclu que l’on devait blâmer la chaîne câblée pour cette tragédie.  Si l’on utilise la même logique, est-ce que ça veut dire que les médias québécois, de par leurs critiques acerbes envers le sénateur Boisvenu, sont responsables des menaces reçues par ce dernier ?

Source:
Statistique Canada
Tableau 253-0001