Antagoniste


28 octobre 2011

Le registre est-il utile ? Canada En Chiffres Québec

Les conservateurs ont franchi une nouvelle étape dans le démantèlement du registre des armes à feu. Si Stephen Harper désire toujours maintenir le registre pour les armes de poing, le registre des armes d’épaule sera chose du passé.

La réaction à Québec a été immédiate: si le registre est aboli, nous risquons la catastrophe, par conséquent le Québec exige qu’on lui transmette les données de ce registre.

Mais est-il utile de forcer les chasseurs et les agriculteurs à enregistrer leurs armes d’épaule ?

Vous l’ignorez peut-être, mais le registre des armes a été virtuellement démantelé en 2006. À l’époque, les conservateurs ont fait savoir à la population qu’il n’allait plus appliquer les lois exigeant que les détenteurs d’arme d’épaule enregistrent leurs fusils et ils ont aussi accordé une amnistie à tous ceux qui avaient refusé d’enregistrer leurs armes.

À toute fin pratique, depuis 2006, la partie du registre couvrant les armes d’épaule n’existe plus. Qu’est-il arrivé durant cette période ?  Est-ce que les gens sont morts par milliers dans les rues à cause de cette décision ?

Registre Armes à Feu

La suspension de l’obligation d’enregistrer les armes d’épaules n’a eu aucun effet notable sur le taux d’homicide: avant son adoption le taux d’homicide était déjà en diminution et après la suspension on voit toujours la même tendance.

Pourquoi autant d’opposition pour rendre officiel ce qui est officieux depuis 2006 ? Le registre serait-il une vache sacrée ?  Est-ce qu’encore une fois le gouvernement juge de l’utilité d’un programme sur la base des intentions et non pas des résultats ?

Source:
Statistique Canada
Tableau 253-0005


28 octobre 2011

Promesses d’ivrogne Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Gouvernement SocialisteCette semaine, Raymond Bachand, alias Monsieur Bonheur, a rendu publique sa mise à jour économique et financière.  Le ministre des Finances se félicite d’avoir un déficit de 1 milliard de moins que ce qui avait été prévu dans le budget.  Raymond Bachand attribue ce résultat aux contrôles rigoureux des dépenses.

Pourtant le gouvernement n’a coupé aucune dépense, il a réduit la croissance des dépenses.  La nuance est importante, laissez-moi vous expliquer avec un petit exemple.

Paul est un alcoolique, qui tente de devenir sobre, il se rend chez son thérapeute pour parler de ses progrès…

Thérapeute: Alors Paul, le mois passé combien de bières avez-vous consommées par jour ?

Paul: Le mois passé, j’étais à 10 bières par jour monsieur.

Thérapeute: Et ce mois-ci, qu’elle a été votre consommation ?

Paul: J’ai fait d’énormes progrès, j’ai coupé ma consommation de 4 bières par jour.  Désormais, ma consommation totale est de 12 bières par jour !

Thérapeute: Vous vous foutez de ma gueule, votre consommation est passée de 10 à 12 bières par jour, mais vous me dites que vous avez réduit votre consommation de 4 bières !

Paul: C’est pourtant simple à comprendre.  Ce mois-ci, j’avais prévu boire 16 bières par jour, mais je n’ai bu que 12 bières, donc j’ai réduit ma consommation de 4 bières.

Thérapeute: Paul, fichez le camp de mon bureau et ne revenez lorsque vous serez sérieux…

Quand notre ministre des finances dit qu’il a rigoureusement contrôlé les dépenses, il fait comme Paul.  Ce n’est pas une vraie coupure des dépenses, mais une réduction de l’augmentation des dépenses.

Vous en connaissez beaucoup des alcooliques qui sont devenus sobres en réduisant l’augmentation de leur consommation ?  Comme pour Paul, Raymond Bachand ne pourra pas guérir son problème d’addiction à moins de faire de véritables efforts.

Si le déficit a été 1 milliard de moins de ce qui avait été prévu, c’est surtout grâce au chèque de 2,2 milliards reçu d’Ottawa pour l’harmonisation des taxes.

En passant… Les profits après impôts des entreprises publiques provinciales au Canada ont augmenté partout sauf dans deux provinces…  Le Nouveau-Brunswick (+133,6 %), la Saskatchewan (+29,1 %) et l’Alberta (+20,1 %) ont eu les plus fortes hausses alors que le Québec (-9,6 %) et l’Île-du-Prince-Édouard (-4,1 %) ont eu les plus fortes baisses.


28 octobre 2011

On est toujours le 1% de quelqu’un d’autre (redux) États-Unis Gauchistan Revue de presse

New York Post

Workers’ Revolt!
New York Post

The Occupy Wall Street volunteer kitchen staff launched a “counter” revolution yesterday — because they’re angry about working 18-hour days to provide food for “professional homeless” people and ex-cons masquerading as protesters.

For three days beginning tomorrow, the cooks will serve only brown rice and other spartan grub instead of the usual menu of organic chicken and vegetables, spaghetti bolognese, and roasted beet and sheep’s-milk-cheese salad. They will also provide directions to local soup kitchens for the vagrants, criminals and other freeloaders who have been descending on Zuccotti Park in increasing numbers every day.

“We need to limit the amount of food we’re putting out” to curb the influx of derelicts, said Rafael Moreno, a kitchen volunteer. A security volunteer added that the cooks felt “overworked and underappreciated.” Many of those being fed “are professional homeless people. They know what they’re doing,” said the guard at the food-storage area.

Des gens, qui manifestent pour une redistribution de la richesse, qui refusent de redistribuer leurs richesses avec des gens plus pauvres. La boucle est bouclée !