Un des moyens qui peut être utilisé pour mesurer la mobilité sociale est de mesurer la persistance du faible revenu.  Statistique Canada mesure la persistance du faible revenu en déterminant le nombre de personnes qui ont vécu dans la pauvreté durant une période prédéterminée de 6 ans.

Voici donc la proportion des personnes qui ont vécu 6 années consécutives sous le seuil de faible revenu, signe de l’absence de mobilité sociale, entre les années 2002 et 2007 (stats les plus récentes disponibles):

Pauvreté Québec

Pas dernier, mais clairement dans le peloton de queue.

Pourtant, la gauche aime le rappeler, le modèle québécois a été construit pour sortir les gens de la pauvreté en redistribuant la richesse;  on serait donc en droit de s’attendre que le Québec occupe le haut du classement.

Force est de constater que le modèle québécois a été dépassé par le modèle albertain, prince-édouardien, saskatchewanais, ontarien, terre-neuvien et néo-écossais…

Et si, au lieu de se faire croire que nous sommes les meilleurs, on décidait de s’inspirer de ceux qui ont obtenus des résultats surpassant les nôtres ?

Source:
Statistique Canada
Tableau 202-0807