Antagoniste


24 octobre 2011

Bonheur inéquitable Économie International

MoneyIl y a deux semaines, l’OCDE a publié une énorme étude sur le bien-être. À partir d’un sondage réalisé dans 40 pays par Gallup World Poll, on a évalué dans quelle mesure les gens sont heureux.

Lorsque l’on analyse les données de cette étude dans leur ensemble, on peut constater qu’il n’existe pas de corrélation entre les écarts de bonheur (l’écart entre les moins et les plus heureux) et les écarts de richesses, mesurés par l’indice GINI.

Voilà qui est étrange, car beaucoup de gens, notamment les gauchistes, acceptent automatiquement l’idée que les inégalités de richesses sont source de frustrations et de ressentiments.

Source:
OCDE
How’s Life? Measuring well-being


24 octobre 2011

Un autre échec pour le modèle québécois Canada Économie En Chiffres Québec

Un des moyens qui peut être utilisé pour mesurer la mobilité sociale est de mesurer la persistance du faible revenu.  Statistique Canada mesure la persistance du faible revenu en déterminant le nombre de personnes qui ont vécu dans la pauvreté durant une période prédéterminée de 6 ans.

Voici donc la proportion des personnes qui ont vécu 6 années consécutives sous le seuil de faible revenu, signe de l’absence de mobilité sociale, entre les années 2002 et 2007 (stats les plus récentes disponibles):

Pauvreté Québec

Pas dernier, mais clairement dans le peloton de queue.

Pourtant, la gauche aime le rappeler, le modèle québécois a été construit pour sortir les gens de la pauvreté en redistribuant la richesse;  on serait donc en droit de s’attendre que le Québec occupe le haut du classement.

Force est de constater que le modèle québécois a été dépassé par le modèle albertain, prince-édouardien, saskatchewanais, ontarien, terre-neuvien et néo-écossais…

Et si, au lieu de se faire croire que nous sommes les meilleurs, on décidait de s’inspirer de ceux qui ont obtenus des résultats surpassant les nôtres ?

Source:
Statistique Canada
Tableau 202-0807


24 octobre 2011

L’homme de Wall Street: Barack Obama Économie Élection 2012 États-Unis Hétu Watch Revue de presse

The Washington Post

Obama still flush with cash from financial sector
The Washington Post

Despite frosty relations with the titans of Wall Street, President Obama has still managed to raise far more money this year from the financial and banking sector than Mitt Romney or any other Republican presidential candidate, according to new fundraising data.

As a result, Obama has brought in more money from employees of banks, hedge funds and other financial service companies than all of the GOP candidates combined, according to a Washington Post analysis of contribution data. The numbers show that Obama retains a persistent reservoir of support among Democratic financiers who have backed him since he was an underdog presidential candidate four years ago.

One top banking executive who raises money for Obama, discussing fundraising efforts on the condition of anonymity, said reports of disaffection with the president “are exaggerated and overblown.” He said a strong contingent of financiers in New York, Chicago and California remains supportive of Obama and his economic policies, even as some have turned on him. But, this donor added, “it probably helps from a political perspective if he’s not seen as a Wall Street guy.”