Quand la récession frappe, un excellent moyen pour faire de l’argent (et profiter du malheur des autres) est de travailler pour la fonction publique…

Voici comment a évolué le PIB associé à l’ensemble de l’économie et aux administrations publiques depuis le début de la récession au Canada:

Pas de récession pour les fonfons

Alors que les travailleurs ordinaires, ceux qui produisent réellement quelque chose, ont dû se serrer la ceinture pour faire face à la récession, les fonctionnaires ont plutôt été parmi les privilégiés qui ont profité de la situation. Il va sans dire que ceux qui ont dû soutenir financièrement cette expansion de la fonction publique sont ceux-là mêmes qui ont dû se serrer la ceinture !

On me dira que cette croissance de la fonction publique n’est que temporaire, qu’elle découle des différents programmes de stimulation de l’économie.  Or, s’il y a une chose que l’on peut tenir pour acquise, c’est que lorsque le gouvernement commence à distribuer des bonbons, il devient impossible de cesser la distribution sans passer pour un sans coeur.  Conséquence, ce qui devrait être une mesure exceptionnelle temporaire devient rapidement un droit acquis permanent.

Source:
Statistique Canada
Tableau 379-0027