Néo-conservateurVendredi dernier, Mitt Romney a donné son premier discours de politique étrangère de la présente campagne.  Au coeur des engagements pris par le candidat républicain figurent deux éléments: une hausse des dépenses militaire et l’enroulement de 100 000 nouveaux soldats qui seront déployés dans les bases américaines outremer.

La semaine dernière, le Pew Research Center a également publié un sondage analysant où se situaient les membres du Tea Party sur les questions de politique étrangère.  Le résultat risque de déplaire à Mitt Romney…

Seulement 21% des gens s’associant du Tea Party désire que les dépenses militaires soient augmentées, 78% considère plutôt que celles-ci devraient être coupées ou maintenues à leur niveau actuel.

Sur la question du déploiement de nouveaux soldats outremer, 55% des gens s’associant au Tea Party désire voir une diminution du nombre de troupes et non pas une augmentation que Mitt Romney le propose.

Nos médias présentent souvent les Tea Party comme étant des partisans de la philosophie néo-conservatrice quand il est question de politique étrangère.  Faut-il se surprendre que la réalité soit tout autre ?