Le Journal de Montréal

-

Pas de médecin pour un infarctus
Le Journal de Montréal

Une femme de 50 ans, en train de faire un infarctus, a été refusée dans une clinique sans rendez-vous de Saint- Jérôme. La raison : c’était complet.

Le 24 août dernier, vers 10 heures, elle s’est présentée aux consultations sans rendez-vous de la clinique médicale Antoine-Labelle. Elle avait alors des douleurs à la poitrine et de la difficulté à respirer. « Ça me brûlait la gorge. La poitrine me serrait comme si quelqu’un me pilait dessus », raconte-t-elle.

Dans les jours précédents son malaise, la quinquagénaire s’était sentie mal, mais elle ne s’était pas rendue à la clinique parce que c’était complet. Elle n’avait jamais soupçonné des problèmes cardiaques aussi graves.

Lorsqu’elle s’est finalement présentée à la réceptionniste, la douleur était si intense qu’elle était en pleurs. La dame au comptoir lui a répondu que c’était complet. La clinique qui ouvre ses portes vers 7h30 avait déjà atteint sa limite. Un seul médecin était de garde pour les examens sans rendez-vous.