Antagoniste


31 octobre 2011

Occupy n’importe quoi ! Économie En Vidéos Gauchistan

Vous l’ignorez peut-être, mais les manifestants d’Occupy Wall Street n’ont rien inventé.  Au moyen-âge, ce genre de manifestations était déjà très populaire. Mais comme pour leur équivalent contemporain, ces manifestations étaient aussi du gros n’importe quoi.

Jugez par vous-même:


31 octobre 2011

Arguing with Idiots: Gérald Fillion Arguing with Idiots Canada Économie En Chiffres

La semaine dernière, Gérald Fillion, le chroniqueur économique de Radio-Canada, a réagi à une déclaration de Jim Flaherty.  Selon le ministre des Finances, il est ridicule de penser que l’on pourrait régler les problèmes financiers du monde en taxant les plus riches.

Gérald Fillion n’a pas apprécié cette déclaration et il a montré sa désapprobation en citant une étude du Centre canadien de politiques alternatives qui montre qu’entre 1997 et 2007, les 1% les plus riches au Canada ont bénéficié de 32% des hausses de revenu.

Un peu d’analyse pour déterminer si les récriminations de Gérald Fillion sont justifiées…

Selon les chiffres du Centre canadien de politiques alternatives, le 1% des Canadiens les plus riches a un revenu moyen de 405 000$ et on compte 246 000 personnes dans ce groupe sélect. Autrement dit, les revenus totaux du 1% totalisent 99,6 milliards de dollars. Que peut-on faire avec cette somme colossale ?  Elle suffirait à peine à faire fonctionner le gouvernement canadien pendant…  130 jours !  On réalise assez rapidement que taxer les riches n’est pas la solution à tous nos problèmes.

Mais revenons sur l’affirmation que ce sont les plus riches qui bénéficient des hausses de revenu.  Selon Gérald Fillion, cette situation est problématique, puisque les riches seraient les seuls bénéficiaires de la croissance économique; une manière de dire les riches s’enrichissent en appauvrissant le reste de la population…

Le problème avec cette hypothèse typiquement socialiste ?  Elle se base sur la prémisse complètement fausse que l’économie est un zero-sum game i.e. chaque dollar gagné par Paul prive Pierre d’un dollar.  C’est difficile à croire, mais il existe encore des gens pour croire que la création de Microsoft ou de Apple a appauvri la population parce que ces deux entreprises sont devenues des multinationales très prospères.

Voici comment a évolué le revenu total des plus riches et des plus pauvres au Canada depuis 1976.

Riches Et Pauvres

À partir de 1997, le revenu des plus riches a augmenté de manière importante, une progression de 28,1%. La part des revenus totaux des plus riches a aussi augmenté durant cette période, elle est passée de 42,2% à 47,2%.  Par contre, comme on peut le voir sur le graphique, l’enrichissement des plus fortunés ne s’est pas fait aux dépens des plus pauvres, leurs revenus passant de 12 400$ à 14 900$, une progression de 17,3%.

Comment cela peut-il être possible ? Simplement parce que la fortune de l’un ne crée pas la pauvreté de l’autre.   Pour paraphraser P.J. O’Rourke, la richesse n’est pas une pizza. Si nous partageons une pizza et que mon voisin obtient une plus grosse pointe, cela ne signifie pas nécessairement que ma portion sera plus petite. Tout dépend de ce qui arrive à la taille de la pizza. Dix pour cent d’une énorme pizza peuvent être plus rassasiants que la totalité d’une petite pizza.

En 1997, le revenu des Canadiens les plus riches était 10,8 fois supérieur au revenu des Canadiens les plus pauvres.  En 2009, ce ratio est passé à 11,2.  Mais dites-moi, si vous étiez un pauvre à quelle époque préféreriez-vous vivre ? En 1997 ou en 2009 ?  En 1997, les écarts de richesse sont moins marqués, mais votre revenu n’est que 12 400$.  En 2009, les écarts de richesse se sont accrus, mais votre revenu est maintenant de 14 900$.

L’idéal des socialistes, c’est de vivre équitablement, dans une société pauvre.  L’idéal des capitalistes c’est de vivre inéquitable dans une société prospère. La seule chose pouvant être redistribuée efficacement par un régime socialiste, c’est la misère.  Voyez-vous, l’idéologie des socialistes c’est l’idéologie de la jalousie. Par conséquent, la gauche se fiche pas mal du sort des pauvres, ce qui compte c’est de punir les riches.

Source:
Statistique Canada
Tableau 202-0701


31 octobre 2011

Les amis (écologiques) du parti Coup de gueule Économie Environnement États-Unis Hétu Watch Revue de presse

The Wall Street Journal

-

Another Obama fundraiser is investor in car company that won federal loan
The Washington Post

An investment firm whose vice chairman has been an adviser and fundraiser for President Obama saw one of its portfolio companies win approval this year for $50 million in loans from the administration’s clean-energy loan program.

Johnson headed Obama’s vice presidential selection committee in 2008 and is the former chairman of housing mortgage giant Fannie Mae. He was listed as a campaign fundraising bundler for Obama in the 2008 race, according to the Center for Responsive Politics, and committed to raising $200,000 to $500,000 for the upcoming presidential race.

Republicans have criticized the administration for what they say is a pattern of loan assistance going to politically connected clean-energy companies. Recently, they expanded their investigations of loan guarantees to other companies whose investors include Democratic contributors.

A nine-month House investigation of the loan guarantee program has largely focused on the Obama administration’s first clean-energy loan: $535 million to solar start-up Solyndra, a now-shuttered company whose lead investors were funds tied to George Kaiser, an Obama fundraising bundler and Tulsa billionaire.


30 octobre 2011

L’obéissance par la centralisation En Citations Philosophie Québec

État-Providence

-

Dans son oeuvre culte, De la démocratie en Amérique écrit en 1830, Alexis de Tocqueville avait, sans le savoir, décrit le Québec de 2011…

« On comprend que la centralisation gouvernementale acquiert une force immense quand elle se joint à la centralisation administrative. De cette manière elle habitue les hommes à faire abstraction complète et continuelle de leur volonté ; à obéir, non pas une fois et sur un point, mais en tout et tous les jours. Non seulement alors elle les dompte par la force, mais encore elle les prend par leurs habitudes ; elle les isole et les saisit ensuite un à un dans la masse commune.

La centralisation administrative parvient, il est vrai, à réunir à une époque donnée, et dans un certain lieu, toutes les forces disponibles de la nation, mais elle nuit à la reproduction des forces. Elle la fait triompher le jour du combat, et diminue à la longue sa puissance. Elle peut donc concourir admirablement à la grandeur passagère d’un homme, non point à la prospérité durable d’un peuple. »


30 octobre 2011

Spécial occupation Coup de gueule États-Unis Gauchistan

Occupy Wall Street

Quelques nouvelles à propos des braves et valeureux indignés qui n’ont pas été rapportées dans le magazine L’actualité

Occupy Boston: Des banques vandalisées.  Imaginez si dans les manifestations du Tea Party les gens avaient vandalisé des édifices du gouvernement…

Occupy Wall Street: Une indignée est attaquée par un indigné faisant du trafic de drogue et le dénonce à la police.  Le lendemain, les amis du premier indigné ont menacé de mort la plaignante.

Occupy Missoula: un homme est arrêté par la police après avoir presque tué un enfant de 11 ans en le soûlant.

Occupy Wall Street: Les cas de violence se multiplient dans le parc Zuccotti, certaines zones sont même considérées comme dangereuses une fois la nuit tombée.

Occupy Boston: un couple d’indignés qui vivaient avec leur fils de 6 ans dans une tente ont été arrêtés par la police pour avoir fait du trafic d’héroïne dans cette même tente.

Occupy Chicago: Des membres de syndicats participant à la manifestation sont aussi sous enquête par le FBI pour avoir aidé des groupes terroristes.

Occupy Wall Street: Les indignés refusent de nourrir les sans-abris

Occupy Phoenix: Des indignés manifestent avec des armes d’assaut.

Occupy Madison: La ville met un terme à l’occupation après avoir reçu des plaintes du public. La raison de ces plaintes ? Des cas de masturbation en public de la part des indignés.

Occupy Phoenix: On a distribué aux indignés des pamphlets dans lesquels on pose la question suivante: « Quand faut-il tuer un flic? ».

Occupy Wall Street: un journaliste menacé par les indignés.

Occupy New Hampshire: Une femme est arrêtée pour proxénétisme.  Elle avait recruté une adolescente de 16 ans durant la manifestation.

Occupy Wall Street: les organisateurs confirment « de 3 à 4″ cas d’agressions sexuelles.

Occupy Glasgow: une indignée violée par un indigné.

Occupy Wall Street: David Duke, un ancien « Grand Wizard » du KKK donne son appui aux indignés.

On est loin des Tea Party…


30 octobre 2011

Fannie Mae & Freddie Mac: le smoking gun Économie États-Unis Récession Revue de presse

The Wall Street Journal

-

The Mortgage Crisis: Some Inside Views
The Wall Street Journal

Emails show that risk managers at Freddie Mac warned about lower underwriting standards—in vain, and with lessons for today. The turning point was the spring and summer of 2004. Fannie and Freddie had kept their exposures low to loans made with little or no documentation (no-doc and low-doc loans), owing to their internal risk-management guidelines that limited such lending. In early 2004, however, senior management realized that the only way to meet the political mandates was to massively cut underwriting standards.

[Chief Risk Officer David] Andrukonis wrote to Chief Operating Officer Paul Peterson, « In 1990 we called this product ‘dangerous’ and eliminated it from the marketplace. » He also argued that housing prices were already high and unlikely to rise further: « We are less likely to get the house price appreciation we’ve had in the past 10 years to bail this program out if there’s a hole in it. »

Donna Cogswell, a colleague of Mr. Andrukonis, warned that Fannie and Freddie’s decisions to debase underwriting standards would have widespread ramifications for the mortgage market.

Ms. Cogswell’s Sept. 4 email to Mr. Syron and others also anticipated the potential human costs of the mortgage crisis. She tried to sway management by appealing to their decency: « [W]hat better way to highlight our sense of mission than to walk away from profitable business because it hurts the borrowers we are trying to serve? »


28 octobre 2011

Le registre est-il utile ? Canada En Chiffres Québec

Les conservateurs ont franchi une nouvelle étape dans le démantèlement du registre des armes à feu. Si Stephen Harper désire toujours maintenir le registre pour les armes de poing, le registre des armes d’épaule sera chose du passé.

La réaction à Québec a été immédiate: si le registre est aboli, nous risquons la catastrophe, par conséquent le Québec exige qu’on lui transmette les données de ce registre.

Mais est-il utile de forcer les chasseurs et les agriculteurs à enregistrer leurs armes d’épaule ?

Vous l’ignorez peut-être, mais le registre des armes a été virtuellement démantelé en 2006. À l’époque, les conservateurs ont fait savoir à la population qu’il n’allait plus appliquer les lois exigeant que les détenteurs d’arme d’épaule enregistrent leurs fusils et ils ont aussi accordé une amnistie à tous ceux qui avaient refusé d’enregistrer leurs armes.

À toute fin pratique, depuis 2006, la partie du registre couvrant les armes d’épaule n’existe plus. Qu’est-il arrivé durant cette période ?  Est-ce que les gens sont morts par milliers dans les rues à cause de cette décision ?

Registre Armes à Feu

La suspension de l’obligation d’enregistrer les armes d’épaules n’a eu aucun effet notable sur le taux d’homicide: avant son adoption le taux d’homicide était déjà en diminution et après la suspension on voit toujours la même tendance.

Pourquoi autant d’opposition pour rendre officiel ce qui est officieux depuis 2006 ? Le registre serait-il une vache sacrée ?  Est-ce qu’encore une fois le gouvernement juge de l’utilité d’un programme sur la base des intentions et non pas des résultats ?

Source:
Statistique Canada
Tableau 253-0005


28 octobre 2011

Promesses d’ivrogne Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Gouvernement SocialisteCette semaine, Raymond Bachand, alias Monsieur Bonheur, a rendu publique sa mise à jour économique et financière.  Le ministre des Finances se félicite d’avoir un déficit de 1 milliard de moins que ce qui avait été prévu dans le budget.  Raymond Bachand attribue ce résultat aux contrôles rigoureux des dépenses.

Pourtant le gouvernement n’a coupé aucune dépense, il a réduit la croissance des dépenses.  La nuance est importante, laissez-moi vous expliquer avec un petit exemple.

Paul est un alcoolique, qui tente de devenir sobre, il se rend chez son thérapeute pour parler de ses progrès…

Thérapeute: Alors Paul, le mois passé combien de bières avez-vous consommées par jour ?

Paul: Le mois passé, j’étais à 10 bières par jour monsieur.

Thérapeute: Et ce mois-ci, qu’elle a été votre consommation ?

Paul: J’ai fait d’énormes progrès, j’ai coupé ma consommation de 4 bières par jour.  Désormais, ma consommation totale est de 12 bières par jour !

Thérapeute: Vous vous foutez de ma gueule, votre consommation est passée de 10 à 12 bières par jour, mais vous me dites que vous avez réduit votre consommation de 4 bières !

Paul: C’est pourtant simple à comprendre.  Ce mois-ci, j’avais prévu boire 16 bières par jour, mais je n’ai bu que 12 bières, donc j’ai réduit ma consommation de 4 bières.

Thérapeute: Paul, fichez le camp de mon bureau et ne revenez lorsque vous serez sérieux…

Quand notre ministre des finances dit qu’il a rigoureusement contrôlé les dépenses, il fait comme Paul.  Ce n’est pas une vraie coupure des dépenses, mais une réduction de l’augmentation des dépenses.

Vous en connaissez beaucoup des alcooliques qui sont devenus sobres en réduisant l’augmentation de leur consommation ?  Comme pour Paul, Raymond Bachand ne pourra pas guérir son problème d’addiction à moins de faire de véritables efforts.

Si le déficit a été 1 milliard de moins de ce qui avait été prévu, c’est surtout grâce au chèque de 2,2 milliards reçu d’Ottawa pour l’harmonisation des taxes.

En passant… Les profits après impôts des entreprises publiques provinciales au Canada ont augmenté partout sauf dans deux provinces…  Le Nouveau-Brunswick (+133,6 %), la Saskatchewan (+29,1 %) et l’Alberta (+20,1 %) ont eu les plus fortes hausses alors que le Québec (-9,6 %) et l’Île-du-Prince-Édouard (-4,1 %) ont eu les plus fortes baisses.


28 octobre 2011

On est toujours le 1% de quelqu’un d’autre (redux) États-Unis Gauchistan Revue de presse

New York Post

-

Workers’ Revolt!
New York Post

The Occupy Wall Street volunteer kitchen staff launched a “counter” revolution yesterday — because they’re angry about working 18-hour days to provide food for “professional homeless” people and ex-cons masquerading as protesters.

For three days beginning tomorrow, the cooks will serve only brown rice and other spartan grub instead of the usual menu of organic chicken and vegetables, spaghetti bolognese, and roasted beet and sheep’s-milk-cheese salad. They will also provide directions to local soup kitchens for the vagrants, criminals and other freeloaders who have been descending on Zuccotti Park in increasing numbers every day.

“We need to limit the amount of food we’re putting out” to curb the influx of derelicts, said Rafael Moreno, a kitchen volunteer. A security volunteer added that the cooks felt “overworked and underappreciated.” Many of those being fed “are professional homeless people. They know what they’re doing,” said the guard at the food-storage area.

Des gens, qui manifestent pour une redistribution de la richesse, qui refusent de redistribuer leurs richesses avec des gens plus pauvres. La boucle est bouclée !


26 octobre 2011

Obama est-il un patriote ? Économie Élection 2012 En Chiffres En Vidéos États-Unis

Si l’on se fie à cette définition du patriotisme donnée par Barack Obama le 3 juillet 2008, on se doit de conclure qu’Obama est anti-américain:

« The problem is, is that the way Bush has done it over the last eight years is to take out a credit card from the Bank of China in the name of our children, driving up our national debt from $5 trillion for the first 42 presidents – number 43 added $4 trillion by his lonesome, so that we now have over $9 trillion of debt that we are going to have to pay back — $30,000 for every man, woman and child. That’s irresponsible. It’s unpatriotic. »

Petite mise en contexte…

Déficit Obama
À partir de 2010, projection du Congressional Budget Office en fonction du budget fournit par l’Administration Obama

Depuis qu’Obama est entré en fonction (2008-2011), son Administration a accumulé un déficit de 4 billions de dollars… Et le compteur tourne toujours…

Les apologistes du président Obama diront qu’il a hérité d’une récession de son prédécesseur. Si tel était le cas, les déficits auraient dû être transitoires. Or, selon les projections du Congressional Budget Office, qui ont été faites jusqu’en 2021 sur la base des programmes mis en place, Obama sera incapable de ramener les déficits au niveau de 2008, la dernière année de Bush au pouvoir.

Sources:
Congressional Budget Office / Office of Management and Budget
Preliminary Analysis of the President’s Budget for 2012 / Historical Tables Budget of the U. S. Government


26 octobre 2011

Qui est le 99% ? Économie États-Unis Hétu Watch

CommunistLes gens qui occupent Wall Street prétendent appartenir à 99% de la population, autrement dit, ils se réclament du « vrai monde ».

Mais est-ce vrai ?

Un petit sondage réalisé par le New York Magazine réalisé parmi les manifestants permet d’apporter un début de réponse.

Seulement 3% des indignés disent appartenir à la gauche mainstream, 12% se réclament de la gauche de Paul Kurgman, 41% se reconnaissent plutôt dans la gauche de Ralph Nader et 34% adhère à l’extrême gauche de Noam Chomsky.

Donc, un grand total de 75% des gens qui occupent Wall Street est minimalement aussi à gauche que Ralph Nader.  Pour vous donner une idée, lors de l’élection présidentielle de 2008, Ralph Nader a eu 0,56% des votes !  On est saprément loin du 99% !

Selon un autre sondage mené par le Baruch College, 31% des gens qui appuient le mouvement sont ouverts à l’utilisation de la violence…

Pour terminer, les indignés sont présents sur Wall Street pour dénoncer le 1% de la population la plus riche.  Selon vous, quelle proportion de ce 1% représentent des professionnels travaillant dans le secteur financier ? À peine 14%.  À titre indicatif, 16% des 1% les plus riches sont des médecins.

Au fait, cette semaine Micheal Moore a refusé d’admettre qu’il faisait parti du 1% des Américains les plus riches.  Toute personne qui gagne 343 927$ appartient à ce groupe.


26 octobre 2011

Obama, la culture du secret Coup de gueule États-Unis Revue de presse

The Daily Telegraph

-

Barack Obama accused of breaking transparency pledge
The Daily Telegraph

Mr Obama’s justice department has proposed that if documents requested by the public are exempt from freedom of information laws, federal agencies should be able to « respond to the request as if the excluded records did not exist. »

Transparency campaigners described the move as a « stunning » reversal of Mr Obama’s pledge to run « the most transparent administration in history » during his campaign for the presidency. In a joint statement, the American Civil Liberties Union, Citizens for Responsibility and Ethics in Washington, and OpenTheGovernment.org said the plan threatens to « destroy integrity in government ».

His administration has pursued whistle-blowers far more aggressively than George W. Bush’s, using the Espionage Act to prosecute five alleged leakers.

Only four other such cases had ever been brought by all other US presidents.


25 octobre 2011

Les exploités du pétrole Économie États-Unis

Pétrole Dakota du Nord

Avis aux indignés de Wall Street… Aux États-Unis, il est possible d’avoir un salaire de 15$/h en travaillant dans… un fast-food !

Où pareille chose est-elle possible ?  Dans l’État le plus syndiqué ?  Dans l’État où le gouvernement a imposé un salaire minimum colossal ?

Du tout…

Ce miracle s’est produit dans le Dakota du Nord, un État avec un taux de chômage de 3,5% (7,3% au Québec), un taux de syndicalisation de 9,1% (39,3% pour le Québec) et un salaire minimum de 7,25$/h (9,65$/h pour le Québec).

Mais comment cette situation est-elle possible ?  C’est simple, le Dakota du Nord a décidé d’exploiter son pétrole de schiste !

Mais les pauvres…  Ils ne l’ont pas encore réalisé, mais en confiant l’exploitation de leurs ressources naturelles aux multinationales du secteur privé, non seulement les Nord-Dakotains se font exploiter honteusement, mais en plus on saccage leur environnement.

Ici au Québec, ça fait longtemps qu’on a compris ça o_O


25 octobre 2011

Top 5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (18-24 octobre) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada

N.B. On ne retrouve aucune mention des différents mouvements « Occupy » dans le top 5 sur twitter (tant pour le Québec, le Canada, les États-Unis et le monde).

Source:
Influence Communication


25 octobre 2011

Terrorisme syndical Économie Gauchistan Québec Revue de presse

Le Journal de Québec

-

Des femmes « fines fines fines »?
Le journal de Québec

Travail contre faveurs sexuelles? Pour pouvoir œuvrer sur les chantiers québécois, certaines femmes du milieu de la construction se doivent d’être « fines, fines, fines », a-t-on appris, lundi, en commission parlementaire.

Il s’agit là d’une partie du témoignage troublant livré, lundi après-midi, par trois travailleuses du Comité ad hoc pour la défense des droits des femmes dans la construction au premier jour des audiences publiques sur le projet de loi 33.

« Ça va de la simple farce plate à la violence physique, s’est insurgée Sylvie Déraspe, responsable du comité. On n’est plus capables d’être discriminées, intimidées, harcelées et violentées pour pouvoir travailler sur l’industrie. Il faut essayer d’apporter de nouvelles solutions parce que c’est effrayant. »

Ironiquement, une travailleuse de la construction de la Côte-Nord, qui devait témoigner, lundi, à l’Assemblée nationale au sujet de l’intimidation, se trouvait plutôt à l’hôpital après avoir apparemment subi une agression d’un syndiqué de la FTQ-Construction.

Parlant de Bernard Gauthier, alias Rambo, de la FTQ-Construction, elle a dit « qu’il contrôle une grande partie des travailleurs et des entrepreneurs. C’est plus grave que ce que vous pensez, a-t-elle affirmé. Il fait la pluie et le beau temps ».