Selon la grande église keynésienne, la relance économique passe par les dépenses de consommation.  Encore la semaine passée, René Vézina, un membre de l’intelligentsia économique québécoise, faisait encore la promotion de cette idée dans les médias.  Nathalie Elgrably-Lévy a merveilleusement bien expliqué pourquoi cette idée est maintenant déchue.  Pour ceux qui ont des doutes, jugez par vous même:

Récession

Le marasme économique actuel ne provient pas d’un recul des dépenses de consommations, elles ont retrouvé leur niveau d’avant la récession.  Par contre, du côté des investissements, nous sommes encore très loin des niveaux observés en 2007.

Clairement, le problème situe au niveau des investissements.  Et quelle est la solution de Barack Obama à ce problème ?  Pour punir les riches, Obama veut  taxer encore plus le capital !  Une taxe sur le gain en capital correspond ni plus ni moins à taxer les investissements.  Si l’on taxe les investissements, ceux-ci vont-ils augmenter ou diminuer ?  Poser la question c’est y répondre !

À ceci, il faut ajouter le climat d’incertitude créé par l’idéologie gauchiste de l’Administration Obama…

Mais ne comptez pas sur Richard Hétu pour vous expliquer tout ça.  Il préfère les copier-coller.

Sources:
Federal Reserve Bank of St. Louis
Real Gross Private Domestic InvestmentReal Personal Consumption Expenditures