Jean Charest a été élu en 2003 en promettant de faire le ménage dans les finances publiques.  Le bilan ? Pas très reluisant…

Voici dans quelles mesures les premiers ministres des provinces canadiennes ont été capables d’équilibrer leurs budgets depuis qu’ils sont au pouvoir:

Fiscalité Québec

Jean Charest se classe parmi les pires, et ce, même si en théorie, le Québec a eu une loi sur le déficit zéro jusqu’en 2009 !

Il faut aussi préciser que Jean Charest a réussi à faire d’énormes déficits, même s’il a augmenté les impôts des corporations de 3,4% (la hausse la plus élevée au Canada) et les impôts des particuliers avec un salaire supérieur à 75 000$ de 2,2% (4e hausse la plus élevée au au Canada).

Dans un classement regroupant les dix premiers ministres provinciaux, Jean Charest s’est mérité la 6e place quant à la gestion des finances publiques.

Source:
Fraser Institute
Measuring the Fiscal Performance of Canada’s Premiers, 2011