Hier, se tenait en Floride un débat entre républicains en vue de la primaire de 2012.  Sur son blogue, Richard Hétu relate un moment franchement disgracieux quand Wolf Blitzer, le modérateur, a demandé à Ron Paul si l’on devait laisser mourir un patient qui n’est pas assuré. Yeah ont déclaré quelques têtes brûlées présentes dans l’assistance.

Si les gauchistes sont incapables de condamner les propos inadmissibles de leurs comparses, ce n’est pas mon cas.  Les gens qui ont crié Yeah sont de parfaits imbéciles, point à la ligne.

Par contre, Richard Hétu, fidèle à son habitude, a plutôt préféré faire de la propagande que de l’information sérieuse.  Voyez-vous, le vidéo présenté dans son billet qui relate les événements a été savamment édité de manière à ne pas montrer la réponse de Ron Paul.  Et cette réponse est importante, car elle concerne directement le commentaire des têtes brûlées, une réponse qui est d’autant plus pertinente puisque Ron Paul est un médecin. Voici donc la vidéo intégrale:

Et je vous signale que la réponse de Ron Paul, qui parle de charité et de compassion, a été chaudement applaudie par l’ensemble des gens présents.

Mais l’histoire devient réellement scabreuse quand on lit les commentaires laissés sur ce billet de Richard Hétu.  Voici la réaction d’un intervenant:

Richard Hétu

Richard Hétu désire dépeindre l’ensemble des républicains comme étant des barbares n’ayant aucun respect pour la vie parce que 2-3 imbéciles ont réussi à s’infiltrer dans l’assistance présente pour ce débat.  Or, il est impossible de pouvoir contrôler ce genre d’événement.  Par contre, Richard Hétu contrôle à 100% les commentaires qui sont publiés sur son blogue et il a sciemment décidé d’approuver un commentaire qui fait montre d’un irrespect total pour la vie d’autrui.

Avant de vouloir faire la leçon au GOP pour des événements sur lesquels ils n’ont aucun contrôle; Richard Hétu ferait bien de regarder dans sa propre cour puisqu’il contrôle les commentaires qui seront publiés sur son blogue.

P.-S. Petite note aux gauchistes qui pensent que le respect de la vie passe par un régime d’assurance maladie universel.  Un extrait d’un jugement de la Cour suprême du Canada décrivant le système québécois:  » La preuve révèle que, pour certaines chirurgies, les délais inhérents aux listes d’attente augmentent le risque de mortalité du patient ou d’irrémédiabilité de ses blessures. La preuve révèle également que les patients inscrits sur les listes d’attente non urgente sont souvent des personnes qui souffrent et qui ne peuvent pas profiter pleinement d’une véritable qualité de vie. Le droit à la vie et à l’intégrité de la personne est donc touché par les délais d’attente. »