Antagoniste


13 septembre 2011

Les libertariens contre l’égoïsme Économie Philosophie

LibertéLes politiciens prônent l’utilisation de deniers publics pour mettre en place des politiques étatistes qui étendront leur pouvoir et assureront leurs réélections…

Les bureaucrates cherchent à accroître leur autorité et le financement de leurs agences pour se rendre indispensables aux yeux de la population…

Les hommes d’affaires font du lobbying pour obtenir des subventions et des privilèges qui leur assureront une position dominante…

Les représentants de la loi qui soutiennent la guerre contre la drogue pour justifier un financement toujours plus grand de leurs activités…

Les syndicats de la fonction publique réclament un gouvernement toujours plus gros pour augmenter leurs salaires, leur membership et leur pouvoir…

Les artistes demandent l’aide de l’État pour que l’on achète collectivement des produits que nous refusons d’acheter individuellement…

Les groupes écologistes exigent des programmes verts qui se traduiront par une augmentation de leurs budgets de fonctionnement…

Et dans toute cette faune avide de piger dans l’assiette au beurre, qui accuse-t-on d’être des égoïstes ?  Les libertariens…  Et ce, même si les libertariens sont les seuls qui dénoncent les comportements égoïstes énumérés précédemment…

Mais on me répondra que tous gens désignés ci-haut ne peuvent pas être égoïstes puisque leurs actions sont motivées par un sentiment de solidarité sociale… Certains gauchistes prétendent qu’être contre l’impôt ou d’autres formes d’interventions gouvernementales implique nécessairement un comportement égoïste et de l’indifférence au bien-être des autres.  Mais cette hypothèse ne tient simplement pas compte de la possibilité que les libertariens croient sincèrement que l’adoption de limites strictes au pouvoir du gouvernement améliorerait le sort des pauvres.


13 septembre 2011

Top 5 Qc/ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (6-12 septembre) selon Influence Communication:

Actualité Québec

*Sur 24 heures, la commémoration du 11 septembre 2001 a occupé 26 % de l’actualité.

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


13 septembre 2011

Glenn Beck et les nouveaux médias Économie États-Unis Revue de presse

The Wall Street Journal

Glenn Beck Faces Big Test as New Show Bows
The Wall Street Journal

Conservative firebrand Glenn Beck faces his first big test since leaving Fox News when his new two-hour show begins Monday. The first episode of Mr. Beck’s program « Glenn Beck, » which will air on his new Internet-only network GBTV.

Because Mr. Beck owns the show and the network, he could make substantially more than the $2.5 million salary he got each year at Fox. GBTV is on track to take in more than $20 million in revenue in its debut year, according to a person close to the company.

The television industry will be watching closely to see whether the TV host can preserve his popularity while migrating to the Web, where efforts to get consumers to pay to watch online-only channels are just beginning.

When Mr. Beck announced GBTV in June, the network had 80,000 subscribers. In the months since, GBTV subscribers have swelled to more than 230,000, according to people close to the network, even though Mr. Beck’s show hasn’t yet begun. The audience is far less than the more than 2.2 million daily viewers his program on Fox drew, on average, over its 27-month run, which ended in June after clashes with the network’s management.

But it is more than the average 156,000 people who were watching the Oprah Winfrey Network in June.