La semaine dernière, j’ai publié un billet montrant que les chefs de plusieurs grandes corporations avaient la chienne des politiques gauchistes de l’Administration Obama, une peur qui complique grandement la reprise économique.

Voici très concrètement comment se traduit ce sentiment de peur…

Corporation Profit

Les corporations font des profits records, mais rien n’est réinvesti dans la création d’emploi.  Pourquoi ? Parce que les compagnies craignent une nouvelle récession, elles craignent de nouvelles réglementations, elles craignent qu’on équilibre le budget sur leur dos…  En bref, elles craignent le gouvernement !

Donc au lieu d’utiliser leurs profits pour prendre de l’expansion, ce qui créerait de nouvelles jobs, elles préfèrent ne pas prendre de risque et attendre que la tempête passe.  Il n’y a rien de plus frileux qu’un million de dollars.

L’amplitude de cette tempête est aussi mesurable à travers quelques indices économiques:

Obama Socialiste
Indice Global Competitiveness, Indice Doing Business, Indice Economic Freedom, Indice Global Innovation

Ce qui est particulièrement désastreux avec ces indices c’est qu’avant l’arrivée d’Obama, la position occupée par les États-Unis était très stable au fil des ans, mais  en l’espace de seulement 3 ans, Obama a fait chuter son pays dans tous les classements.

L’Administration Obama est un ouragan économique de force 5 et quand un ouragan fait rage, ce n’est pas le moment de sortir à l’extérieur pour effectuer des travaux sur sa maison.  On reste plutôt à l’abri en espérant que les dommages ne seront pas trop grands…