Richard Hétu est dans tous ses états. Voyez-vous, Rick Perry, le gouverneur du Texas et candidat à l’investiture républicaine, a osé affirmer que le gaspillage n’était pas une valeur chrétienne. Nul besoin de dire que pour le Hétutistan cette déclaration fait de Rick Perry un successeur potentiel à Ben Laden.

Pourtant, s’il y a des gens qui devraient se garder une petite gêne quand vient le temps de critiquer le background religieux des politiciens, ce sont les obamistes.

Voici une petite vidéo de Jeremiah Wright, l’homme qui a été le pasteur d’Obama durant plus de 20 ans, période durant laquelle Jeremiah Wright l’a marié à sa femme et a baptisé ses enfants.

Mais ce n’est pas tout, le révérant Jim Wallis est un conseiller spirituel du président Obama. Le révérant Jim Wallis n’est pas du tout gêné de mélanger la religion et la politique, voici l’une de ces citations: « this is a fast before God, to whom we turn in prayer and hope to change hearts — our hearts, the heart of our lawmakers, the heart of the nation. We will pray and fast, each of us in our own ways, for mercy, compassion, wisdom, strength, and courage as we make the critical budget choices about who and what are most important. »

Je ne suis pas une personne religieuse, mais si on me donne le choix entre un dieu économe et un dieu dépensier, le choix est facile à faire.

C’est drôle, mais Richard Hétu ne semble pas avoir de problème avec les politiciens qui mélangent la religion et la politique, tant et aussi longtemps que la religion est utilisée pour faire avancer un agenda gauchiste…