Plus une province a un gros gouvernement, plus elle doit avoir une population qui est riche pour être en mesure de financer les dépenses somptuaires de ses politiciens.

Pour déterminer dans quelle mesure une province compte sur une population suffisamment riche pour assurer le financement des dépenses gouvernementales, je me suis amusé à calculer combien de jours de dépenses gouvernementales pourraient être défrayés si le gouvernement décidait de taxer la totalité des revenus personnels de ses citoyens.

Par exemple, si une province dépense 10 millions de dollars par jour et que le revenu personnel de ses citoyens pour une année est de 1 000 millions de dollars, alors en taxant 100% des revenus cette province pourrait assurer son fonctionnement durant 100 jours.

Voici donc le résultat pour les 10 provinces, plus le nombre de jours est élevé, plus la population est riche par rapport à la taille de son gouvernement:

Richesse
N.B. Comprends les dépenses consolidées de tous les paliers de gouvernement de la province (à l’exception du fédéral)

Sans grande surprise, on peut constater que le Québec est l’une des provinces avec le moins de richesse comparativement à la taille de ses gouvernements…  Pour ceux qui n’ont pas compris, ça veut dire que le Québec est l’une des provinces qui vit le plus au-dessus de ses moyens.

À titre indicatif, si l’on voulait faire aussi bien que l’Alberta, il faudrait que les gouvernements réduisent leurs dépenses de 31,9 milliards de dollars ou encore que l’on augmente les revenus personnels des Québécois de 111 milliards de dollars (ou n’importe quelle combinaison de ces 2 facteurs).  Autrement dit, on a beaucoup de chemin à faire et je peux affirmer sans me tromper que je ne vivrai pas assez vieux pour voir le Québec détrôner l’Alberta.

Sources:
Statistique Canada
Tableau 385-0001 / Comptes économiques des provinces et des territoires