Antagoniste


22 août 2011

La guerre aux riches… Économie États-Unis Récession

Richesse États-UnisLa gauche déteste les méga-millionnaires parce que, toujours selon la gauche, les méga-millionnaires font leur argent en exploitant les pauvres.  Sans les méga-millionnaires la vie serait beaucoup plus simple puisque le prolétariat serait beaucoup plus riche…

Alors, la gauche doit adorer la récession que nous venons de traverser…

En 2007, avant le début de la récession, on comptait 18 394 Américains ayant un revenu imposable supérieur à 10 millions de dollars.  En 2009, suite au passage de la récession ce nombre est passé à 8 274, soit une diminution spectaculaire de 55%.

Mais ce n’est pas tout, avant le début de la récession, ces méga-millionnaires totalisaient des revenus imposables de 561 612 712 000 dollars.  En 2009, cette somme a fondu à 240 133 885 000 dollars, une baisse de 57%.

Donc, si l’on se fie à la logique des gauchistes, la récession a dû faire des merveilles pour les pauvres puisqu’elle a permis d’éradiquer plus de la moitié des méga-millionnaires ainsi que leur fortune…  Alors amis gauchistes, vous pouvez me montrer les pauvres qui ont profité de la récession, cette grande tueuse de méga-millionnaires ?

En passant, la disparition des méga-millionnaires a fait en sorte que le gouvernement américain a touché 57 053 634 000 dollars de moins en impôts.

IRS
SOI Tax Stats – Individual Statistical Tables by Size of Adjusted Gross Income


22 août 2011

Le miracle texan Économie Élection 2012 En Chiffres États-Unis

Les médias québécois détestent Rick Perry.  La chose ne surprend pas puisque le gouverneur du Texas a réussi où le président a lamentablement échoué.  Si Obama a créé un environnement propice à la destruction d’emplois, Rick Perry de son côté a créé un environnement favorable aux entrepreneurs.

Voici comment le marché de l’emploi du Texas se compare à celui des autres États depuis le début de la récession:

Texas
En gris, les 49 autres États

Depuis la fin de la récession (juin 2009 selon le NBER), 37% des jobs aux États-Unis ont été créées au Texas.  Autre fait important: seulement 14,9% de ces jobs proviennent du secteur public.

Mais certains me répondront que le taux de chômage reste relativement élevé au Texas (8,2%).  Le tout s’explique assez facilement:

Texas
En gris, les 49 autres États

Le marché de l’emploi dynamique a attiré beaucoup de gens au Texas, ce qui s’est traduit par une explosion de sa population active.

Et les emplois créés au Texas ont été de qualité.  Depuis le début de la récession les salaires ont crû de 6% dans cet État, à ce chapitre le Texas arrive en 5e position sur 50 États.

Barack Obama et Rick Perry ont un point en commun: ils ont tous les deux hérité d’une économie de George Bush.  Mais les comparaisons s’arrêtent là…

Si j’ai été capable de trouver ces statistiques, ne pensez-vous pas que Richard Hétu, pour qui c’est son travail, aurait pu faire de même ?

Quoi qu’il en soit, demain j’ai prévu un billet assez intéressant où je compare le Texas au Québec…

Sources:
U.S. Bureau of Labor Statistics
Local Area Unemployment StatisticsOccupational Employment and Wage Estimates


22 août 2011

Voitures électriques: fail ! Environnement États-Unis Revue de presse

The New York Times

Citing a Lack of Usage, Costco Removes Electric-Vehicle Chargers
The New York Times

Costco, the membership warehouse-club chain, was an early leader in offering electric-vehicle charging to its customers, setting an example followed by other retailers, including Best Buy and Walgreen. By 2006, Costco had installed 90 chargers at 64 stores, mostly in California but also some in Arizona, New York and Georgia. Even after General Motors crushed its EV1 battery cars, the Costco chargers stayed in place.

Yet just as plug-in cars like the Nissan Leaf and Chevrolet Volt enter the market, Costco is reversing course and pulling its chargers out of the ground, explaining that customers do not use them.

“We were early supporters of electric cars, going back as far as 15 years. But nobody ever uses them,” said Dennis Hoover, the general manager for Costco in northern California, in a telephone interview. “At our Folsom store, the manager said he hadn’t seen anybody using the E.V. charging in a full year. At our store in Vacaville, where we had six chargers, one person plugged in once a week.”

Mr. Hoover said that E.V. charging was “very inefficient and not productive” for the retailer. “The bottom line is that there are a lot of other ways to be green,” he said. “We have five million members in the region, and just a handful of people are using these devices.”

P.-S. Au début du moi de juin, Hydro-Québec a annoncé un appel d’offres public pour l’installation d’au moins 100 bornes de recharge pour des voitures électriques… L’argent de nos taxes encore gaspillés…