Merde JournalistiqueJ’ai été tellement écœuré par le travail des médias, que j’ai décidé de marquer une pause dans mes vacances.  Leur couverture des événements en Norvège a de quoi donner des hauts le coeur.

La totalité des médias québécois ont décidé d’utiliser le même vocable que leurs homologues européens, et de qualifier le terroriste norvégien « d’extrême-droite ».

En Europe, le terme extrême-droite fait surtout référence à la mouvance nationaliste alors que de l’autre côté de l’Atlantique, ce terme a été utilisé/déformé par les médias, des illettrés politiques, pour décrire le mouvement libertarien.  Ainsi donc, consciemment ou inconsciemment, un rapprochement a été fait entre les gestes du terroriste et les gens qui réclament moins d’état dans leur vie.  Ce rapprochement est ridicule puisque les libertariens se sont toujours farouchement opposés au nationalisme (ici, ici & ici).

Pour vous montrer à quel point le travail de nos médias a été merdique dans toute cette triste affaire, voici quelques extraits du manifeste écrit par le terroriste.  Des extraits qui ne se sont pas retrouvés dans nos médias, soit parce que les journalistes ont été trop paresseux pour lire le manifeste, soit parce que le message ne faisait pas leurs affaires…

« There are also some libertarian right-wingers and Big Business supporters who see man only as the sum of his economic functions, as cheap labour and consumers, homo economicus. They believe not only in free markets but in free migration, and tend to downplay the impact of culture. They are Islam’s useful idiots in the fight against the West. »

—————

« The average ‘conservative’ in the US is NOT a nationalist (anti-internationalist) but a libertarian (republican – pro capitalism and pro multiculturalism). A majority of US conservatives have no understanding of the concepts of political nationalism. After all, they have no experience with these doctrines and often mistakenly confuse them with fascism. »

—————

« I became increasingly interested in the libertarian school of thought (extreme liberalism and laissez faire capitalism) due to, my then capitalistic/self serving mindset. This mindset completely collided with my increasing interest for cultural identity and a more traditionalist conservative school of thought. At this point I had a hard time deciding what would be the driving force in the rest of his life – self interest or nation/cultural identity? Could it be combined? I understood early that libertarianism was not a sustainable political concept. If everyone acted in an egotistical manner in combination with the doctrines of multiculturalism the nation and people would wither and society would eventually fracture and seize to function. »

—————

« I’m not going to pretend I’m a very religious person as that would be a lie. I’ve always been very pragmatic and influenced by my secular surroundings and environment. »

Ironiquement, le terroriste norvégien et la gauche québécoise semblent avoir la même opinion des libertariens…

Nos médias ont qualifié le tueur d’extrême-droite, de conservateur, de fanatique religieux… Tous les qualificatifs y sont passé sauf celui de… nationaliste… qui est pourtant le plus approprié… On se demande bien pourquoi…

Sur ce, je retourne en vacance et je vous invite à méditer ce texte publié sur un site internet financé en partie par les contributions de certains députés péquistes….

MISE-À-JOUR

Je viens de dénicher une autre citation, tirée du manifeste, qui devrait plaire aux altermondialistes:

« I oppose globalist capitalism as globalist firms have too much political influence. [...] I was quite bombastic about the issue when I was younger, very pro laissez-fair capitalism, but not anymore. There are so many flaws with the capitalistic system and it has to be regulated to a certain degree. China should be excluded from WTO as we obviously are unable to compete with them demographically. We can’t compete with a country that has 1,4 billion citizens. Free market is always a good thing to a certain degree. And yes, I am aware of the fact that with these policies – goods will be more expensive, but at least we keep the capital within our own countries and avoid trade deficits to non-European blocks. »

Une vision de protectionniste l’économie en parfaite cohérence avec le nationalisme.