Le Journal de Montréal

-

Champion canadien
Le Journal de Montréal

Le Québec est le meneur incontesté des verdicts de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux rendus par les tribunaux, à travers le pays.

Près de la moitié des Canadiens accusés d’un crime et dont la culpabilité a été écartée en raison de leur cerveau malade ont été jugés au Québec, selon la plus récente étude statistique du ministère fédéral de la Justice sur le sujet.

Même si le Québec regroupe le quart de la population canadienne, pas moins de 43,5% des 8679 verdicts de non-responsabilité criminelle pour troubles mentaux rendus au pays ont été prononcés par des tribunaux québécois, entre 1992 et 2004, soit 3777.

À titre comparatif, l’Ontario, avec cinq millions d’habitants de plus qu’au Québec, vient au second rang avec 37% de ces verdicts, suivie par la Colombie-Britannique, à 14,4%.

Si pareille décision rendue à l’endroit de l’ex-cardiologue Guy Turcotte a été accueillie dans la stupéfaction générale, mardi, les données du ministère de la Justice nous apprennent que les tribunaux rendent maintenant ce verdict deux fois plus souvent qu’il y a 20 ans.