Antagoniste


6 juillet 2011

On vous a menti Coup de gueule En Vidéos Environnement Gauchistan

Les médias ont été très nombreux à chanter les louanges du « documentaire » Gasland.

Ils ont été beaucoup moins nombreux à dénoncer les mensonges dans ce « documentaire »…

Je vais donc faire le travail que les médias ont refusé de faire en vous montrant cette vidéo:

Gasland director hides full facts from Not Evil Just Wrong on Vimeo.


6 juillet 2011

L’incohérence des écologistes Canada En Chiffres Environnement Québec

HypocritePour les écologistes, ils n’existent pas de plus grande menace que le réchauffement climatique.  À les entendre, ce fléau menace la survie de l’espèce humaine !

Pourtant…

On sait que le gaz naturel a contribué de manière très significative à réduire l’émission de gaz à effet de serre dans les ménages canadiens: moins 29% depuis 1990.  Donc, si les écologistes étaient sincères dans leur lutte au réchauffement climatique, ils devraient supporter massivement l’exploitation du gaz de shale (certains l’ont déjà fait).

Mais les écologistes s’opposent au développement de cette ressource parce que l’extraction du gaz de shale pourrait contaminer la nappe phréatique.  Il faut donc conclure que pour les écologistes, la plus grande menace n’est pas le réchauffement climatique, mais bien la salubrité de l’eau potable !  Il ne peut en être autrement puisque si l’on demande aux écologistes de choisir entre le réchauffement climatique et l’eau, ils préfèrent protéger l’eau.

Donc, si les écologistes étaient cohérents, ne devraient-ils pas exiger que tous les milliards gaspillés pour lutter contre un supposé réchauffement climatique soient redirigés vers un meilleur accès à l’eau potable pour les habitants de notre planète ?

En fait, la « ligne de parti » des écologistes est uniquement cohérente si l’on analyse leurs positions non pas en fonction de l’environnement, mais plutôt en fonction de leur haine du capitalisme et du développement économique.

Et j’en remets une couche avec quelques chiffres qui devraient rendre inconfortables les écologistes québécois:

Québec Mazout

Le Québec est le plus grand consommateur industriel de mazout lourd au Canada. Le mazout lourd, un déchet du raffinage pétrolier, est l’un des combustibles fossiles les plus polluants. Paradoxalement, le Québec consomme très peu de gaz naturel, le combustible fossile le plus propre.

Le « gros bon sens » voudrait qu’au Québec les écologistes favorisent l’exploitation du gaz de shale pour remplacer l’utilisation du mazout lourd.  Mais le » gros bon sens » et les écologiste c’est comme l’eau et l’huile…

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 128-0009


6 juillet 2011

C’est la faute à personnne… Coup de gueule États-Unis Québec

Voici un billet que j’ai écrit le 2 août 2007 à propos de l’effondrement d’un pont à Minneapolis:

Antagoniste.net
Le choc des civilisations

Et je ne parle pas du choc entre l’Occident et le Moyen-Orient mais entre les États-Unis et le Québec…

Au Québec quand un viaduc s’écroule et tue des gens c’est la culture du « no fault » qui prévaut. Ce n’est pas de la faute de personne, aucun coupable n’est désigné et pas moyen de faire valoir ses droits devant le tribunal.

J’ai hâte de voir comment les Américains vont réagir à l’écroulement de leur pont… Mais je doute que ces derniers acceptent de se faire dire: « c’est la faute de personne ». J’ai comme l’impression que, contrairement au Québec, des coupables seront désignés et certaines personnes devront répondre de leurs actes devant un juge…

La civilisation du « no fault » et celle de l’imputabilité.

Le 23 août 2010, la firme d’ingénieur responsable de la rénovation du pont a accepté de verser 52,4 millions de dollars aux victimes de cette catastrophe (13 morts, 145 blessés). Au Québec, les victimes du viaduc de la Concorde (5 morts, 6 blessés) n’ont même pas eu le droit de faire valoir leur droit devant un tribunal.

Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que si hier c’était un viaduc et qu’aujourd’hui c’est Guy Turcotte, une constante demeure: personne n’est jamais responsable au Québec…


6 juillet 2011

Le charbon: le nouvel ami des écologistes ! Chine Environnement Revue de presse

The Boston Globe

Global warming pause linked to sulfur in China
The Boston Globe

Scientists have come up with a possible explanation for why the rise in Earth’s temperature paused for a bit during the 2000s, one of the hottest decades on record.

The answer seems counterintuitive. It’s all that sulfur pollution in the air from China’s massive coal-burning, according to a new study.

Sulfur particles in the air deflect the sun’s rays and can temporarily cool things down a bit. That can happen even as coal-burning produces the carbon dioxide that contributes to global warming.

« People normally just focus on the warming effect of CO2 (carbon dioxide), but during the Chinese economic expansion there was a huge increase in sulfur emissions, » which have a cooling effect, explained Robert K. Kaufmann of Boston University. He’s the lead author of the study published Monday in Proceedings of the National Academy of Science.

Chinese coal consumption doubled between 2003 and 2007, and that caused a 26 percent increase in global coal consumption, Kaufmann said.

Sulfur’s ability to cool things down has led some to suggest using it in a geoengineering feat to cool the planet. The idea is that injecting sulfur compounds very high into the atmosphere might help ease global warming by increasing clouds and haze that would reflect sunlight. Some research has concluded that’s a bad idea.