Antagoniste


7 juin 2011

Casser le modèle: la Régie des Rentes du Québec Économie International Québec

Au Québec et au Canada, nous avons été tellement contaminés par la pensée gauchiste, que les gens en sont venus à croire qu’il est devenu impossible de faire les choses autrement. Pourtant, ce qui est perçu comme une mesure capitaliste radicale ici est une chose parfaitement normale dans beaucoup de pays industrialisés. La série de billets « casser le modèle » s’intéressera à ces pays qui ont osé faire s’affranchir de leurs dogmes socialistes.

Régie des Rentes du QuébecSi je dis qu’il faut donner la possibilité aux gens de se dissocier de la Régie des Rentes du Québec pour qu’ils puissent investir eux-mêmes leur argent; les gauchistes vont probablement me traiter de dangereux idéologue, de radical, de droitiste sans coeur, d’utopiste, de réactionnaire, de dogmatiste, de brainwashé ou de sale capitaliste.

Pourtant, ce qui semble inconcevable ici est devenu la norme dans beaucoup de pays.

Voici une liste de pays  qui ont permis que leur citoyen se retire, totalement ou partiellement, de l’équivalent de leur Régie des Rentes:

  • Argentine, Australie, Bolivie, Bulgarie, Chili, Colombie, Costa-Rica, Croatie, Danemark, République Dominicaine, El Salvador, Estonie, Hong Kong, Hongrie, Italie, Kazakhstan, Kosovo, Kirghizistan, Lettonie, Mexique, Mongolie, Pérou, Pologne, Royaume-Uni, Singapour, Slovaquie, Suède, Uruguay

Ça fait beaucoup d’idéologues radicaux d’extrême-droite… Ce qui est perçu ici comme une mesure radicale est vue comme quelque chose de parfaitement normal ailleurs dans le monde !  Quand aurons-nous l’audace de casser le modèle pour suivre l’exemple tracé par d’autres pays ?

Source:
Center for Freedom and Prosperity
How Personal Savings Accounts Would Save Social Security


7 juin 2011

Top 5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (31 mai-6 juin) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada
* Pendant les 24 heures qui ont suivi l’annonce, 24 % du contenu d’information au Canada a porté sur le sujet.

Poids des chefs:

  1. Amir Khadir: 46,70 %
  2. Jean Charest: 32,08 %
  3. Pauline Marois: 13,21 %
  4. Gérard Deltell: 8,02 %

Nouvelles qui ont donné de la visibilité à Amir Khadir:

  1. Nouvel amphithéâtre à Québec: commission parlementaire sur le projet de loi privé: 2,65 %
  2. Controverse autour de la visite du prince William et Kate: 0,39%
  3. Prise de bec entre Lucien Bouchard et Amir Khadir à propos du gaz de schiste: 0,20 %

Source:
Influence Communication


7 juin 2011

À Baltimore, ce sera du privé ! Économie États-Unis Revue de presse

The Baltimore Sun

-

Proposed downtown arena gets private financing commitment
The Baltimore Sun

Construction magnate Willard Hackerman has offered to finance and build an 18,500-seat arena in downtown Baltimore, civic leaders say, freeing taxpayers from having to foot the bill and significantly increasing the chances that plans for a $900 million convention center expansion and arena will become a reality.

News of Hackerman’s offer was made public Wednesday at the annual meeting of the Greater Baltimore Committee, a private business group that has been exploring ways to build an arena that would be combined with an expanded convention center to bolster the city’s tourism business and add life to Baltimore’s Inner Harbor.

GBC leaders also showed preliminary designs demonstrating how a 25-story hotel could rise above the arena and expanded convention center.

« Mr. Hackerman has pledged to the governor and the mayor that he will engage in creating a private … partnership that will privately finance the arena and the hotel, » said Donald C. Fry, president and chief executive officer of the Greater Baltimore Committee. « He sees this as a transformative project that can have a significant impact on downtown Baltimore, and he would like to see that. … It would result in a great revitalization of the area. »

Gov. Martin O’Malley, also at the meeting, said, « Thank you, Mr. Hackerman. »