Voici ce qu’on pouvait lire et voir sur la page frontispice de La Presse du 25 mai dernier:

Propagande Gauchiste

Il y a du poison partout, on va tous mourir, c’est la fin du monde…  On connaît la chanson, la gauche nous la sert depuis la chute de l’URSS…

Pourtant, la réalité est tout autre:

Progrès Technologique

Entre 1900 et 2000 aux États-Unis, les émissions de CO2 ont augmenté de 8,5 fois, l’utilisation de molécules chimiques de synthèse a augmenté de 101 fois, l’utilisation des métaux a augmenté de 7,2 fois et le PIB/habitant a augmenté de 6,9 fois.

Conséquences: l’espérance de vie est passée de 47 ans à 77 ans et la mortalité infantile est passée de +100/1 000 naissances à 7/1 000 naissances.

Encore mieux, le taux d’incapacité chez les personnes âgées a diminué de 28% entre 1982 et 2005.  De plus, les maladies les plus mortelles (cancers, cardiaques, respiratoires), frappent désormais les gens de 8 à 11 ans plus tard qu’en 1900.

En multipliant leurs histoires de peur, pour mieux dénoncer notre mode de vie, la gauche réussit uniquement à démontrer que cette idéologie est devenue anti-progressiste.

Source:
EJDS
Have increases in population, affluence and technology worsened human and environmental well-being?