Le Figaro

Espagne : lourde défaite des socialistes
Le Figaro

C’est une défaite historique pour le PSOE, le parti socialiste de José Luis Zapatero. Les socialistes au pouvoir en Espagne n’ont obtenu dimanche que 27,81% des voix contre 37,34% aux conservateurs du Parti populaire (PP), selon des résultats partiels portant sur 80% des bulletins dépouillés.

Cet écart de neuf points vient sanctionner les socialistes, au pouvoir depuis 2004 en Espagne, à moins d’un an d’élections législatives, et à un moment où le pays est plongé dans la crise économique et en proie depuis quelques jours à une rébellion sociale inédite.

A Madrid, les manifestants qui ont pris possession de la place de la Puerta del Sol au début de la semaine pour protester contre les retombées de la crise économique, ont décidé de poursuivre cette occupation «jusqu’à dimanche prochain au moins». Dans la soirée, une foule de plusieurs milliers de personnes a envahi la place, comme les jours précédents, autour du village de bâches bleues et de tentes devenu le coeur de la contestation.

Les socialistes perdent des bastions symboliques, comme Barcelone, qu’ils contrôlaient depuis 1979 et les premières élections de l’après-franquisme, où ils sont devancés par la coalition nationaliste conservatrice CiU. Ils sont également battus à Séville, la quatrième ville espagnole. La droite conserve sans surprise Madrid et Valence, la troisième ville du pays.