Voici comment a évolué le niveau de taxation* des ménages canadiens depuis 1961:

Fiscalité Canada
IPC: Indice des Prix à la Consommation

Fiscalité Canada
Besoins essentiels: logis, nourriture, vêtements

En 1961, les Canadiens consacraient en moyenne 33,5% de leurs revenus pour payer les taxes et impôts exigés par les différents paliers de gouvernement. En 2010, cette proportion est passée à 46,0%.

En 2010, l’impôt sur le revenu représente seulement 32,1% des revenus des gouvernements. Le reste, 67,9%, provient de la taxation.

En 1961, les Canadiens consacraient 56,5% de leurs revenus pour satisfaire à leurs besoins essentiels contre 33,5% pour payer les différentes taxes. En 2010, 34,0% du revenu était affecté aux besoins essentiels contre 46,0% qui s’est retrouvé dans les poches des gouvernements.

Les taxes représentent la dépense la plus élevée des ménages canadiens.

Voici comment se compare le taux d’imposition (on ne parle pas des taxes) du Québec aux autres provinces canadiennes:

Fiscalité Canada
Taux effectifs marginaux d’imposition: mesure l’impact de l’impôt sur le revenu fédéral et provincial qui se double de l’impact des réductions et des récupérations des crédits d’impôt et prestations fiscales en fonction du revenu lorsque le revenu augmente

N’en déplaise aux nationalo-socialistes prétendument efficaces, si le taux d’imposition des Québécois a beaucoup baissé depuis 1999 (-14,9%), le Québec reste tout de même la province la plus imposée du Canada.

*Inclus toutes les taxes à tous les niveaux de gouvernement

Sources:
Fraser Institute
The Canadian Consumer Tax Index, 2011

C.D. Howe Institute
Que sont devenus les taux effectifs marginaux d’imposition des Québécois?