Antagoniste


16 mai 2011

Le totalitarisme selon Claudette Carbonneau Économie Gauchistan Québec

Liberté de choixEn fin de semaine, l’ADQ a adopté lors de son congrès une mesure visant à rendre volontaire les cotisations syndicales qui sont utilisées, non pas pour la négociation des conventions collectives, mais pour le financement de campagnes politique ou idéologique.

Les syndicats seront donc toujours libres de faire de la propagande, mais cette dernière devra être financée par des dons recueillis auprès de leurs membres.

Réaction de Claudette Carbonneau ?

Elle a accusé Gérard Deltell de vouloir faire du Québec un régime totalitaire

Voici une liste des pays qui ont déjà adopté la réforme syndicale mise de l’avant par l’ADQ et qui, selon Claudette Carbonneau, sont donc des régimes totalitaires:

Belgique, Danemark, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède, Grèce, Turquie, Islande, Allemagne, Autriche, Chypre, Suisse, Malte, Portugal, Espagne, Liechtenstein, Saint-Marin, Finlande, Hongrie, Pologne, Bulgarie, Estonie, Lituanie, Slovénie, République tchèque, Slovaquie, Roumanie, Andorre, Lettonie, Albanie, Moldavie, Macédoine, Ukraine, Russie, Croatie, Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan, Bosnie-Herzégovine, Serbie, Monaco, Monténégro, États-Unis & Australie

Ça fait beaucoup de monde !

Petite réflexion pour terminer…  Au Québec, quand un homme d’affaires traite le PQ de fasciste, c’est un scandale. Mais quand la CSN traite l’ADQ de « totalitaire », ça passe comme du beurre dans une poêle chaude…


16 mai 2011

L’effet Labeaume Canada Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Longtemps, la région de Québec a été la championne canadienne du bas taux de chômage, mais depuis quelques mois, les choses semblent se dégrader à vitesse grand « v »…

Chômage Labeaume

Lorsque Régis Labeaume a pris les rênes de la Ville de Québec à la fin de l’année 2007, la tendance baissière du taux de chômage, qui s’était amorcée à la fin des années 90, s’est poursuivie.

Mais depuis quelques mois, on a pu assister à un renversement assez spectaculaire de cette tendance et le taux de chômage a connu une hausse significative.  La région de Québec qui était la championne canadienne est maintenant devancée par la région de St. John’s: 5,7% contre 6,8% en avril 2011.

L’économie aime ce qui est stable et prévisible.  Or, depuis quelque temps, le maire de Québec est tout sauf stable et prévisible: projet d’amphithéâtre, projet de tramway, projet de TGV, la fameuse liste d’épicerie de 30 milliards de dollars…  Tout ça devra bien être payé par quelqu’un et peut-être que les gens d’affaires de la région de Québec ont décidé d’aller investir ailleurs pour ne pas devenir ce « quelqu’un »…

Un vieil adage veut qu’il n’existe rien de plus frileux qu’un million de dollars.  Régis Labeaume est-il en train de devenir une douche froide pour l’économie de sa région ?

Le régis Labeaume « version 2011 » aurait-il pu gagner la mairie en 2007 ?  J’en doute…

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0116


16 mai 2011

Le café inéquitable Économie International Revue de presse

National Post

Fair-trade coffee producers often end up poorer
National Post

Coffee is one of our guilty pleasures, and not only because of the calories that can be packed into a double latte. Many of us feel guilty that our pleasure is coming at the expense of the Third World coffee farmer, so much so that we gladly pay more for “fair-trade” coffee, which certifies that farmers receive more revenue for their crop.

Saturday, on World Fair Trade Day, we have something else to feel guilty about. That fair-trade cup of coffee we savour may not only fail to ease the lot of poor farmers, it may actually help to impoverish them, according to a study out recently from Germany’s University of Hohenheim.

The study, which followed hundreds of Nicaraguan coffee farmers over a decade, concluded that farmers producing for the fair-trade market “are more often found below the absolute poverty line than conventional producers.

“Over a period of 10 years, our analysis shows that organic and organic-fair trade farmers have become poorer relative to conventional producers.”

Some believe that certified coffee is superior in some way. It is not. The small-scale farms whose local ecologies produce distinctive, niche coffee beans can’t operate on a scale that would justify official certification. As the German study notes, “Certified coffees have distinct production and marketing systems with different associated costs than the conventional system.”