Artiste QuébecJeudi dernier Nathalie Elgrably-Levy a écrit une chronique à propos des subventions aux artistes qui a fait couler beaucoup d’encre.  L’essentiel de son propos se résumait comme suit: « Pourquoi l’État achèterait-il, au nom de la collectivité, ce que nous refusons d’acheter individuellement ? »

Il va sans dire que certaines personnes ont bien tenté de réfuter l’argument de Nathalie Elgrably-Levy en mettant leur raison de côté pour se rabattre sur des arguments émotionnels.

Le problème pour ces gens ? Nathalie Elgrably-Levy avait raison !

Dans un sondage diffusé plus tôt cette semaine on a appris que:

  • Dans les six derniers mois, seulement 34% des Québécois ont acheté un album ou une chanson d’un artiste québécois.
  • 72% des Québécois ne seraient pas prêts à payer davantage pour un artiste québécois.
  • 67% des Québécois disent qu’ils seraient probablement capables de vivre sans la musique, le théâtre, la télévision et le cinéma québécois.

La question de Nathalie Elgrably-Levy est plus pertinente que jamais: « Pourquoi l’État achèterait-il, au nom de la collectivité, ce que nous refusons d’acheter individuellement ? »