Antagoniste


11 mai 2011

Nathalie Elgrably-Levy avait raison ! Économie Québec

Artiste QuébecJeudi dernier Nathalie Elgrably-Levy a écrit une chronique à propos des subventions aux artistes qui a fait couler beaucoup d’encre.  L’essentiel de son propos se résumait comme suit: « Pourquoi l’État achèterait-il, au nom de la collectivité, ce que nous refusons d’acheter individuellement ? »

Il va sans dire que certaines personnes ont bien tenté de réfuter l’argument de Nathalie Elgrably-Levy en mettant leur raison de côté pour se rabattre sur des arguments émotionnels.

Le problème pour ces gens ? Nathalie Elgrably-Levy avait raison !

Dans un sondage diffusé plus tôt cette semaine on a appris que:

  • Dans les six derniers mois, seulement 34% des Québécois ont acheté un album ou une chanson d’un artiste québécois.
  • 72% des Québécois ne seraient pas prêts à payer davantage pour un artiste québécois.
  • 67% des Québécois disent qu’ils seraient probablement capables de vivre sans la musique, le théâtre, la télévision et le cinéma québécois.

La question de Nathalie Elgrably-Levy est plus pertinente que jamais: « Pourquoi l’État achèterait-il, au nom de la collectivité, ce que nous refusons d’acheter individuellement ? »


11 mai 2011

La vérité sur le prix de l’essence Canada Économie En Chiffres Québec

La semaine dernière, François Rebello, en bon député nationalo-socialiste, a dénoncé les pétrolières et réclamé que le gouvernement mette en place un système de contrôle des prix.  Les médias, toujours soucieux de faire la promotion des talking points anti-capitalistes des politiciens, ont repris la nouvelle en coeur.

Pas une seule fois les journaleux ont pris le temps de vérifier la véracité des affirmations de François Rebello.  Voici donc le travail de recherche que les médias ont refusé de faire…

Tout d’abord, regardons le prix de l’essence avec les taxes dans chaque province…

Prix Essence Québec
N.B.: Le Canada représente une moyenne des gros marchés.

Quand on regarde les prix avec taxes, l’analyse de François Rebello se tient, le prix de l’essence à Montréal est +6,8% plus cher que dans le Canada.

Maintenant, analysons le prix sans les taxes pour vérifier si l’on observe la même tendance:

Prix Essence Québec
N.B.: Le Canada représente une moyenne des gros marchés.

Quelle surprise, le prix de l’essence à Montréal est à peine +0,1% moins cher que dans le Canada !

François Rebello et les médias ont raison de se plaindre que le prix de l’essence est trop élevé au Québec, notamment à Montréal.  Mais contrairement à leur spin socialiste, les pétrolières ne sont pas responsables de cette situation, le vrai coupable ce sont les taxes du gouvernement !  Au lieu de réclamer un prix plafond,  on devrait plutôt demander une diminution des taxes.

Prix Essence Québec

François Rebello a aussi affirmé que le prix de l’essence était moins élevé au Nouveau-Brunswick et sur l’Île-du-Prince-Édouard parce que ces deux provinces plafonnaient les prix.  Encore une fois, c’est vrai uniquement quand on regarde les prix avec taxes…

Avec les taxes, le prix moyen du litre d’essence a été en moyenne de 128,1¢ au Québec contre 117,00¢ à Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) et 118,20¢ à Saint-John (Nouveau-Brunswick); la différence est considérable d’au moins 10¢/L.

Le portrait sans les taxes: 83,9¢ pour le Québec, 85,60¢ à Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) et 82,90¢ à Saint-John (Nouveau-Brunswick); une différence minime.

Morale de l’histoire: ne jamais croire les politiciens et leurs journalistes…

Source:
Kent Group
Petroleum Price Data


11 mai 2011

Qui veut faire l’ange fait la bête Économie États-Unis Revue de presse

San Francisco Chronicle

Used cars: Low supply, high demand drive up value
San Francisco Chronicle

The used-car market has been going strong since the recession began, but high gasoline prices, shrinking inventories and seasonal factors are pushing the prices of some models through the roof this year.

The trade-in value of a 2008 Toyota Prius has increased $3,800 since Jan. 1, while the value of the Ford Escape hybrid is up about $1,950. Sam Godreau, used-car manager at Toyota of Berkeley, says some later-model used Priuses are selling at auction for more than their original sticker price.

Over the past year, the average retail price for a 3-year-old used car is up 4.5 percent, according to Edmunds.com. The strongest category is premium compact (up 20 percent), followed by full-size vans (18.9 percent), standard sports cars (17.2 percent), minivans (14 percent), midsize cars (14.8 percent), standard compacts (12.5 percent) and premium sports cars (8.4 percent).

When the recession hit, the production of new cars fell off a cliff. From 1998 through 2007, new-car sales and leases ranged between 16 million and 17.8 million vehicles per year. That number dropped to around 13.5 million in 2008 and 10.6 million in 2009. It recovered slightly, to around 11.6 million in 2010.

That slowdown means that a lot fewer 1-, 2- and 3-year-old cars are coming onto the used-car market. The government’s Cash for Clunkers program also took about 680,000 older cars off the market for good.