'Im from the government and Im here to helpEn Absurdistan, on retrouve un petit groupe de gens qui se passionnent pour la crème glacée.  Mais comme ce marché est petit et parce que le gouvernement tient au bien-être de tous ses citoyens, le lobby des crémeries a pu obtenir une subvention de quelques centaines de milliers de dollars pour promouvoir ce secteur d’activité.

En Absurdistan, on retrouve aussi un petit groupe de gens qui se passionnent pour les modèles réduits.  Mais comme ce marché est petit et parce que le gouvernement tient au bien-être de tous ses citoyens, le lobby des modélistes a pu obtenir une subvention de quelques centaines de milliers de dollars pour promouvoir ce secteur d’activité.

En Absurdistan, on retrouve même un petit groupe de gens qui se passionnent pour l’ornithologie.  Mais comme ce marché est petit et parce que le gouvernement tient au bien-être de tous ses citoyens, le lobby des ornithologues a pu obtenir une subvention de quelques centaines de milliers de dollars pour promouvoir ce secteur d’activité.

En Absurdistan, ces petits groupes sont légions et parce que le gouvernement a fait du bien commun sa première priorité, ils ont tous reçu une subvention de quelques centaines de milliers de dollars.

Un jour en Absurdistan, les gens se sont réveillés pour réaliser que le pays avait une dette de 236 milliards de dollars.  Lorsque certaines personnes ont proposé de faire le ménage dans les dépenses publiques, les milliers de petits lobbies ont tous répondu en coeur: « c’est pas ma faute, je ne fais que toucher une petite subvention qui fait rouler l’économie.  Pour couper dans le gras, vous devez regarder ailleurs ».

Toute ressemblance entre l’Absurdistan et le Québec est purement fortuite…