Antagoniste


8 mai 2011

L’américanisation du Canada Canada En Vidéos États-Unis Philosophie

Dans un article publié samedi dernier, Antoine Robitaille du Devoir nous met en garde contre une grave menace: l’américanisation du Canada !!!

D’abord, précisions que pour parler de l’américanisation comme une chose forcément négative, il faut être un anti-américain primaire.  Cette supposition implique que l’on considère les Américains comme des gorets et que rien de positif ne pourra sortir de ce pays.

En ce qui me concerne, je considère que l’américanisation du Canada serait une excellente chose, surtout si cette américanisation aurait pour conséquence de transformer nos politiciens.

Pourquoi ?

Parce que les politiciens américains n’ont pas peur du débat.  Au pays de l’oncle Sam, les politiciens n’ont pas peur de défendre leurs idées et de se renvoyer la balle.

Un exemple ?  Jeudi dernier les candidats républicains ont débattu sur Fox News, voici quelques extraits de ce débat qui a été passionnant:

Des arguments passionnés avec des gens de principes qui n’ont pas peur d’aller à contre-courant et surtout, des politiciens qui ont les capacités d’expliquer les raisons philosophiques motivant leurs prises de position.

On est loin des platitudes qui se sont dites dans les débats de la dernière campagne au Canada.

Pour avoir des débats à l’américaine au Canada il nous manque deux choses: des politiciens et des journalistes plus allumés.


8 mai 2011

Ces journalistes qui font de l’alzheimer Canada Coup de gueule Gauchistan Québec

Commentant le départ de Gille Duceppe, voici ce qu’Yves Boisvert a écrit sur son blogue la semaine dernière:

Cyberpresse
Requiem pour un politicien droit

Voilà exactement la ligne que jamais Gilles Duceppe n’a jamais franchie: le mépris.

Toutes ces années, il a résisté au sectarisme. Le Canada est un grand pays, ce n’est simplement pas le nôtre, disait-il. On veut simplement gouverner à notre façon.

C’est assez différent, comme approche, de ces revanchardes tirades des Larose et autres anciens combattants.

Gilles Duceppe a été un chef digne et intelligent qui ne nous a jamais fait honte. […]

C’est un monsieur bien, Gilles Duceppe. […] Il est sorti de la politique comme il en a vécu. Avec honneur et classe.

Soit Yves Boisvert a la mémoire très courte, soit il ne lit jamais La Presse…  Voici ce qu’on pouvait lire dans son journal lors de la précédente campagne électorale (2008):

La Presse
Duceppe écorche Harper lors d’un grand rassemblement

C’est le plus important rassemblement partisan organisé par un parti politique fédéral depuis le début de la campagne. Devant une foule survoltée qui comprenait ses 75 candidats, des centaines de militants et des députés du Parti québécois, le chef du Bloc n’a ménagé aucune épithète pour dénoncer le Parti conservateur et son chef. «Tricheur», «arrogant», «rétrograde», M. Duceppe a écorché sans ménagement le gouvernement Harper, attaquant son bilan en matière de développement régional, lui reprochant de vouloir «saboter» le protocole de Kyoto, et fustigeant son parti-pris aux Communes pour la guerre en Irak.

«Une majorité à Stephen Harper, c’est courir le risque de se retrouver dans une guerre dont on ne veut pas, a-t-il déclaré. On ne peut pas offrir une majorité à un homme qui manque si cruellement de jugement et de sens moral

C’est un exemple parmi tant d’autres.  Toute la carrière de Gille Duceppe a été basée sur les campagnes de peur, les insultes, le mépris et la diabolisation de ses adversaires.  Gilles Duceppe était un petit politicien qui a eu une trop grande carrière. Bon débarras!

Parlant de journalistes à la mémoire incertaine, je m’en voudrais de ne pas vous parler de Jean-François Lisée.  Le 4 novembre 2010, il a écrit que jamais il n’accepterait qu’un politicien élu démocratiquement, incluant Stephen harper, soit traité de tyran.  Le 5 mai 2011, le même Jean-François Lisée était en admiration devant une journaliste qui a déjà qualifié Stephen Harper de stalinien.

M’enfin, il ne fait pas trop en demander à Lisée par les temps qui courent, il est toujours commotionné par l’annihilation du Bloc Québécois.


8 mai 2011

Idiots utiles Coup de gueule Europe Gauchistan Revue de presse Terrorisme

Bloomberg Businessweek

Merkel Faces Complaint Over Bin Laden Killing
Bloomberg BusinessWeek

German Chancellor Angela Merkel is facing a criminal complaint from a labor judge in Hamburg for saying she’s “happy” that U.S. forces managed to kill al-Qaeda chief Osama bin Laden, Hamburger Morgenpost reported.

Judge Heinz Uthmann, 54, who’s served at Hamburg’s labor court for 21 years, claims the chancellor acted illegally by approving of criminal offences, the newspaper said, citing an interview with Uthmann. The judge, who said he was acting as a law-abiding citizen, asked prosecutors to investigate.

Uthmann based his complaint on Article 140 of Germany’s penal code, which punishes the endorsement of serious crimes with up to three years in prison, the newspaper said. Merkel’s conduct lacks tact and dignity, the newspaper cited Uthmann as saying.

He sent his complaint to the office of Hamburg’s prosecutor on May 4, the newspaper said.